PSG-ESTAC : résumé et notes du match !


Après sa victoire en Suéde sur la pelouse Malmö cette semaine (0-5), le Paris Saint-Germain recevait l'ESTAC Troyes au Parc des Princes ce samedi après-midi.

Un très bel hommage a d'abord été rendu par les supporters parisiens aux victimes des attentats du 13 novembre à Paris. Un belle Marseillaise, un orchestre parisien et un superbe tifo ont chamboulé les habitudes du Parc des Princes., la musique d'entrée des joueurs ayant été remplacée. Un immense drapeau français a également été déployé sur la pelouse du Parc et des petits drapeaux ont été mis à disposition du public. (Photo : Facebook officiel du PSG).


Après que le coup d'envoi ai été donné, les joueurs nous ont offert un très beau match de football. Derniers, les troyens n'avaient rien à perdre. Les joueurs de Jean-Marc Furlan ont beaucoup inquiété la défense du PSG en début de match. Un attaque-défense a été mis en place entre les deux équipes.

A la vingtième minute de jeu, sur un coup de génie d'Angel Di Maria, le PSG ouvre le score par Edinson Cavani. Sur un dégagement troyen raté, l'argentin frappe le ballon en une touche de l'extérieur du pied vers Cavani à l'opposé. Sans contrôle, l'uruguayen marque dans les buts de Paul Bernardoni. Paris domine avec notamment deux grosses occasions sur corners, frappés de la tête puis taclé par Thiago Silva. Mais les visiteurs évoluent en contre et n'est pas loin d'égaliser à plusieurs reprises par Benjamin Nivet (35').

Les hommes de Laurent Blanc jouent en marchant mais ils rentrent aux vestiaires avec un score en leur avantage à la mi-temps (1-0).

Au retour des vestiaires, Paris change de dispositif et repasse en 4-3-3 avec Di Maria au milieu. Le ballon circule mieux et le PSG domine beaucoup plus. Avant l'heure de jeu, sur une superbe virgule de Zlatan vers Lucas, Troyes concède la pénalty. Le géant suédois prend ses responsabilités et marque son dixième but de la saison, devançant ainsi Benjamin Moukandjo (10 buts également avant la J15). Dis minutes après, toujours aussi dominateur, Paris inscrit un nouveau but par l'intermédiaire de Layvin Kurzawa. D'une superve reprise de volée du dehors de la surface, l'ancien monégasque marque son deuxième but sous les couleurs parsiennes. Le latéral fait le plen de confiance quand il joue - il avait déjà marqué contre Saint-Etienne - et c'est parfait pour la doublure de Maxwell. Entré en jeu, le jeune Augustin trompe aussi Bernardoni d'une belle frappe de loin. Bonne entrée pour le jeune parisien qui avait été le tube de l'été lors de la préparation parisienne. Dans le temps addtionnel, Thomas Ayasse trompe Kévin Trapp d'une frappe lointaine.

Seize points, c'est l'écart entre le PSG, leader et Lyon son dauphin. Trente-cinq points, c'est l'écart avec Troyes... Saison compliqué pour l'ESTAC qui n'a pas encore atteint les dix points à trois matchs de la trève.

Les notes :

PARIS SG

Kévin Trapp : 5/10 : j'aurais pu mettre "le travail a été fait, bon match". Mais sur la frappe de Thomas Ayasse en fin de match, je lui mets un 5/10 pour sa petite erreur. Il est lobé.

Layvin Kurzawa : 7/10 : buteur, intrêtable dans son couloir, très bon match pour l'ancien monégasque.

David Luiz : 5/10 : le brésilien a fait le minimum dans ce match. Pas un grand match pour lui.

Thiago Silva : 7,5/10 : O Monstro a de nouveau fait parler son expérience. Il a coupé toutes les actions troyennes qu'il a eu à arrêter. Très propre dans ses relances, il mérite une nouvelle excellente note.

Grégory Van der Wiel : 6/10 : une bonne première période pour lui puis il a moins été présent en seconde. Moins offensif, il a tout de même fait son match.

Benjamin Stambouli : 6/10 : au poste de récupérateur, Stambouli a livré une bonne prestation aux côtés de Rabiot.

Adrien Rabiot : 6/10 : comme Benjamin Stambouli, une bonne prestation, propre dans ses relances et distributeur de bons ballons pour les avants parisiens. Il est en train de prendre une autre dimension.

Angel Di Maria : 8/10 : l'homme du match, le meilleur parisien, le meilleur joueur sur le terrain, passeur... Encore une énorme prestation pour l'argentin.

Lucas Moura : 5/10 : moyen, très moyen. Beaucoup de pertes de balles et peu d'occasions venues de lui.

Edinson Cavani : 6/10 : buteur, l'uruguayen a repris confiance lors de ce match. Auteur d'un magnifique but, il a quand même beaucoup vendangé dans la surface.

Zlatan Ibrahimovic : 7/10 : le suédois s'est montré passeur mais aussi buteur ce soir. Auteur d'une très beau geste pour Lucas, il a marqué un pénalty. Pas encore de record de meilleur buteur du PSG en championnat pour lui.

ESTAC TROYES

Paul Bernardoni : 6,5/10 : je lui mets une bonne note pour sa belle partie malgré les quatre buts encaissés. De belles perspectives d'avenir pour lui...

Jonathan Martin Pereira : 5/10 : un bon début de match, beaucoup de ballons touchés, puis débordé comme toute son équipe. La moyenne pour lui.

Johan Martial : 2/10 : on ne l'a pas vu. Il n'a gagné quasiment aucun duel et son équipe a pris quatre buts... sale soirée pour lui.

Matthieu Saunier : 2/10 : comme son coéquipier Johan Martial, il n'a rien pu faire face aux assauts parsiens.

Chris Mavinga : 3,5/10 : comme plusieurs troyens, un bon début de match puis il s'est fait déborder par Di Maria, par Lucas, par Ven der Wiel... tout le monde est passé dans son couloir.

Jessy Pi : 3/10 : des ballons touchés en premère période puis plus rien. Face à Rabiot et Stambouli, il n'a rien pu faire.

Benjamin Nivet : 5/10 : le vétéran de cette équipe s'est procuré les plus belles occasions troyennes. Quand il n'était pas à la finition de l'action, il était à la construction, belle prestation pour le joueur qui aura 39 ans dans quelques mois.

Thomas Ayasse : 4/10 : son but sauve son match. Décevant, il a perdu énormément de ballons et n'a pas sur assumer son rôle de milieu de terrain face à celui du PSG.

Fabien Camus : 4/10 : il a fait un bon début de match offensivement. En seconde période, il n'a plus touché le ballon.

Stéphane Darbion : 4,5/10 : rapide, il parvient à se défaire du marquage et à frapper plusieurs fois en première mi-temps. Comme ses coéquipiers : "plus rien en seconde période".

Corentin Jean : 3/10 : le jeune attaquant a eu beaucoup de mal. Même dans les temps forts de son équipe, il a eu du mal à se défaire de Thiago Silva ou David Luiz.


0 vue

Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube