L1 : même dominé, Paris est trop fort !


Dans le Classique, l'Olympique de Marseille a largement bougé le PSG. Menés très tôt, les phocéens ont égalisé avant de concèder la défaite dans les vingt dernière minutes.

Dans une partie globalement domiée par les locaux, les parisiens ont su avoir leurs temps forts. Pas grandioses au même moment, les rivaux se sont séparés sur une victoire du club de la capitale. Fort en intensité avec ses dix-sept fautes, ce Classique du championnat de France a été plaisant à regarder, surtout pour les spectateurs du Vélodrome. Si les hommes de Michel sont parvenus à égaliser et ont poussé, ce sont les individualités parisiennes qui ont fait la différence. Alors que Paris n'est jamais passé aussi près d'une défaite cette saison, le club de la capitale a bien enchaîné un neuvième succès de rang...

Résumé

Alors que le match vient à peine de débuter après l'engagement parisien, Di Maria peut trouver Zlatan Ibrahimovic au seconde poteau qui ouvre le score au bout de quelques secondes seulement (0-1, 2'). Le PSG semble bien plus fort dans ce début de match et Di Maria, bien lancé en profondeur, se présente face à Mandanda et croise sa frappe qui passe malheureusement à rasdu poteau marseillais (10'). Mais emmené par un grand Lassana Diarra au milieu de terrain, l'OM a retrouvé peu à peu des couleurs. Avant la demi-heure de jeu, Rémy Cablla se défait de Thiago Motta et se retrouve seul plein axe. Le marseillais frappe de loin entre les jambes de David Luiz et égalise pour l'Olympique de Marseille (1-1, 26'). Pendant un quart d'heure, Paris concède et ne se trouve plus. Sur corner, Michy se défait de Rabiot dans la surface parisienne et parvient à tirer dans la lucarne de Trapp. Heureusement pour le PSG, Maxwell est là pour dégager le ballon sur sa ligne (41'). A la pause, un seul constat : Marseille met l'intensité et fait pressing de malade alors que Paris n'arrive pas à jouer, en l'absence de Verratti.

Au retour des vestiaires, Marseille remet la même envie et pousse dans le camps parisien dont la défense ne faiblit pas, à l'image de Thiago Silva. Au bout de cinq minutes en secone période, Marseille affiche une possession de balle de 70% alors que Paris n'a que 30% de possession de balle. Incroyable. L'OM a le ballon mais n'est pas à l'abri. Après un bel enchainement, Aurier est lancé dans la profondeur. Il doit tirer au but mais préfère servir Ibra au second poteau, ce qui premet à Nkoulou de tacler et d'intervenir (55'). Les joueurs de Laurent Blanc se montrent une nouvelle fois dangereux sur une reprise totalement ratée de Zlatan après un centre parfait de Matuidi (62'). C'est dix minutes plus tard que la défense marseillaise se fait surprendre. Ibrahimovic devance Mandanda sur un ballon dans la profondeur, le suédois sert Di Maria qui ajuste le portier marseillais du pied gauche (1-2, 70').

Deuxième Classique de la saison, deuxième victoire parisienne bien qu'en difficulté.


Les notes :

OM : Mandanda (5/10), Dja Djédjé (4/10), Nkoulou (5/10), Rolando (5/10), Manquillo (4/10), Diarra (7/10), Isla (6/10), Barrada (3/10), Cabella (7/10), Nkoudou (4/10), Batshuayi (3/10).

PSG : Trapp (5/10), Aurier (5/10), Thiago Silva (9/10), David Luiz (7/10), Maxwell (4/10), Rabiot (3/10), Motta (3/10), Matuidi (4/10), Lucas (3/10), Di Maria (5/10), Ibrahimovic (7/10).

Ce qu'on retient :

Côté marseillais, Lass a de nouveau survolé le match. Comme à l'aller, l'international français a donné du fil à retordre au milieu parisien à lui tout seul. Rémy Cabella a également réalisé un bon match, également buteur en premier période.

Côté parisien, seul le capitaine Thiago Silva a été à son niveau comme en témoigne sa note. Son coéquipier David Luiz a également réalisé une bonne partie sans être à son meilleur niveau. Zlatan Ibrahimovic a été passeur et buteur, mais il n'a pas été aidé par ses milieux hier soir

Le but de Di Maria (71')



0 vue

Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube