• Alex

L1 : Bastia s'impose à Nice et se rapproche... du podium ! (0-2)


C'est une saion incroyable que nous vivons, peut-être historique ! Chaque week-end, un favori peut-être battu, c'est ce qu'il c'est de nouveau passé vendredi soir lors de la rencontre entre l'OGC Nice et le SC Bastia en ouverture de la 28e journée.

Troisième, le Gym affrontait le Sporting Club de Bastia à l'Allianz Riviera. L'occasion d'un derby très disputé entre deux équipes, séparées par la Mer Méditerranée. Avec aucune victoire lors de ses douze premiers matchs de la saison à l'éxtérieur, le Sporting a enchaîné un second succès de rang loin de ses bases, et les Corses ont plutôt bien choisi leur match ! De leur côté, les Aiglons n'ont plus gagné depuis quatre rencontres, et tomberont du podium lors de cette 28e journée, la faute à l'opposition entre Saint-Etienne et Caen, dimanche 17h. Alors que l'objectif maintien devra bientôt se réaliser, les joueurs de Ciccolini ne sont qu'à quatre points de leur adversaire du soir... et donc du podium, en attendant bien-sûr les matchs du weekend. De quoi rêver plus grand pour les Corses, déjà classés 10es au classement ?


Après une première période dominée par les niçois avec notamment la barre touchée par Pléa et plusieurs arrêts de Leca, les deux équipes rentrent aux vestiaires avec un score nul et vierge (0-0). C'est un manque de réalisme cruel des hommes de Claude Puel qui permet aux bastiais de tenir le score, même si les Corses ont bien réagi en fin de premier round. Les chocs et les contacts sont bien présents, les cartons aussi...

En début de seconde période, c'est plus une boucherie qu'autre chose. Déjà trois cartons distribués en un quart d'heure de deuxième mi-temps, et c'est le rouge pour Paul Baysse qui a fauché Floyd Ayité, parti en contre (57'). Le coup-franc met du temps à être tiré, les esprits des joueurs s'échauffent, ceux des supporters aussi. Quand le coup de pied arrêté peut enfin être frappé, c'est Diallo qui s'en occupe. Le numéro 2 bastiais enroule la balle sur la droite de Cardinale et ouvre le score (0-1, 60'). Dans la foulée, après un cafouillage dans la surface niçoise, Ayité s'en sort d'un crochet et allume Cardinale, une deuxième fois battu (0-2, 64'). Dans les dernières minutes, les niçois font tout pour changer le score. Lancé en profondeur, Germain va fixer Leca et tente une frappe à ras de terre, sauvée par l'ancien portier valenciennois (77').

Deuxième succès de rang donc pour les Corses, pour qui le maintien se rapproche. Côté niçois, on lâche le morceau et on espère le retour de Ben Arfa pour affronter Troyes le weekend prochain...



0 vue

Partenaire principal

senseball
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube