L1 : Rennes explose l'OM (2-5) et monte sur le podium !


En ouverture de la 31e journée de Ligue 1, l'Olympique de Marseille recevait le Stade Rennais dans un Stade Vélodrome boycotté par une grande partie des supporters marseillais. Pour rêver d'Europe, l'équipe de Michel se devait de s'imposer à domicile, difficile pour le club phocéen cette saison... Dans un match complétement fou, les joueurs de Rolland Courbis sont montés sur le podium.

Le match :

Très rapidement, les bretons mettent le feu dans la défense marseillaise. Lancé par Sio, Gourcuff frappe sur le poteau. Le ballon revient sur Gelson qui bute sur Mandanda, le cuir atterit sur la tête de Gourcuff qui bat le portier olympien (0-1, 4'). La formation marseillaise est complétement désorganisée et des espaces de plus en plus larges se creusent entre les lignes du onze phocéen. Les rennais en profitent et, sur un coup-franc frappé par Grosicki, Fallou Diagne propulse le ballon au fond des filets marseillais. Seul au second poteau, le défenseur rennais inscrit son sixième but de la saison (0-2, 8'). C'est la crise à Marseille ; le public siffle à chaque ballon touché par un joueur bleu et blanc et l'équipe est à la rue. Révélation de la saison en Ligue 1, Ousmane Dembélé transperce la défense olympienne avant d'ajuster Steve Mandanda aux abords de la surface (0-3, 14'). La réaction marseillaise intervient après ce troisième but breton par Thauvin. L'ancien bastiais se présente dans la surface adverse et enroule une magnifique frappe du gauche dans la lucarne de Costil (1-3, 20'). Plusieurs banderoles sont déployées au Vélodrome, et les supporters quittent le stade dès la fin de la première période. Pas réalistes, les marseillais rentrent aux vestiaires avec un retard au score.

Au retour de la pause, l'OM se donne le droit d'y croire. Sur un corner marseillais, Costil relâche le ballon devant sa ligne de but, et Rolando en profite pour réduire la marque (2-3, 50'). Ce match est déjà fou, mais c'est loin d'être terminé ! L'Olympique de Marseille pousse et Rémy Cabella trouve le poteau dans la foulée du but (52'). Mais les espoirs olympiens sont refroidis par le doublé de Gourcuff quelques minutes plus tard. L'ancien lyonnais frappe de vingt mètres et bat Mandanda (2-4, 59'). A saluer la bonne partie de "l'éternel blessé". Au passage, un autre blessé, Abou Diaby a fait son retour en Ligue 1 ce soir... Le cinquième et dernier but breton arrive à un quart d'heure du terme par Sio, bien servi par Dembélé (2-5, 77').

Au classement, Rennes grimpe sur le podium alors que l'OM joue mathématiquement le maintien.

Les notes :

Stade Rennais : Costil (3,5/10), Danzé (5/10), Diagne (6/10), Armand (5/10), Baal (5,5/10), Gelson Fernandes (6,5/10), André (7/10), Grosicki (7/10), Dembélé (8/10), Gourcuff (8/10), Sio (6,5/10).

Olympique de Marseille : Mandanda (4/10), Dja Djédjé (3/10), Nkoulou (2/10), Rolando (2,5/10), Manquillo (3/10), Isla (3/10), Lass (4/10), Thauvin (4/10), Cabella (3,5/10), Nkoudou (3/10), Batshuayi (2/10).

Débrief des notes :

Des rennais au top, emmenés, comme chaque weekend, par Dembélé. Ce weekend, c'est Gourcuff qui s'est joint au festival offensif breton, et qui récolte la même note que le jeune attaquant français. Le gardien rennais, Benoit Costil, est fautif sur le second but marseillais et récolte la pire note rennaise. C'est côté marseillais que les notes sont très basses. Souvent sauvés par Mandanda et portés par Lassana Diarra, les olympiens n'ont pas pu se poser sur le talent des deux joueurs tricolores.



0 vue

Partenaire principal

chez marcel blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube