L1 : Nantes craque, Bastia enfonce l'OM


Cet après-midi, le FC Nantes affrontait le LOSC au Stade de la Beaujoire à 14h, l'Olympique de Marseille se déplaçait en Corse à Bastia. Alors que j'étais au Stade Blin d'Avion pour assister à la rencontre de Gambardella entre le RC Lens et le FC Tours, je vous propose deux résumés dans un même article.

FC Nantes 0-3 Lille OSC

Une équipe qui rêve d'Europe face à une autre qui vient de (très) loin, c'était l'opposition de l'après-midi au Stade de la Beaujoire. Mais en s'imposant sur terres nantaises, ce sont les Dogues qui se mettent à croire à une qualification européenne.

Alors que les Canaris mettent en danger Vincent Enyeama dès le début de la partie (9', 11'), Eder vient ouvrir le score pour les nordistes peu avant la vingtième minute. Servi par Lopes, le portugais se retourne avant de marquer dans le but de Rémy Riou d'une superbe frappe (0-1, 18'). Dans la foulée, l'avant lillois tente sa chance avec une frappe du dehors de la surface mais Riou intervient du poing (20'). Les nantais tentent de réagir sur corner sur une tête de Cana, mais Enyeama est à la parade (33'). A la pause, la possession est nantaise, mais l'avantage est lillois (0-1).

Au retour des vestiaires, Adryan frappe un coup-franc directement, Enyeama repousse mais Gomis reprend de volée un ballon qui passe à côté du poteau nordiste (51'). Mais c'est Sunzu, après une remise de Eder sur corner, qui devance Riou et double la mise (0-2, 58'). L'attaquant portugais Eder se montre encore et tente une frappe lointaine, le portier nantais se couche bien (60'). Les Canaris tentent de revenir, et Iloki tente sa chance à l'entrée de la surface, au dessus (75'). Mais Eder est récompensé de son très bon match en fin de rencontre et inscrit son doublé après une belle frappe (91').

Le Losc double son adversaire du jour au classement et se place dans la course à l'Europe.


SC Bastia 2-1 OM

Dans le second match de l'après-midi, Bastia recevait l'OM. Une rencontre à saveur particulière entre deux équipes rivales, en course pour le maintien. Parce que oui, l'OM joue le maintien dans cette fin de saison compliquée pour les phocéens.

Les hommes de Michel monopolisent le ballon mais les Corses jouent en contre, de manière tranchante. Alors que les deux équipes rentrent aux vestiaires, aucune d'elles nest parvenue à prendre l'avantage. Les occasions ne sont pas de la partie, l'OM a la maîtrise du cuir.

Dès l'entame de la seconde période, le Sporting prend l'avantage sur une but contre son camps de Rekik. Alors que Kamano est servi par Danic dans le dos de Rolando, le bastiais centre vers le néerlandais qui envoie le ballon dans ses propres filets (1-0, 46'). Les Corses emballent la partie est obtiennent un penalty, après une faute de Mandanda. C'est l'ancien valenciennois Gaël Danic qui convertit le tir au but, en frappant en plein milieu de la cage de Mandanda (2-0, 56'). L'OM retrouve peu à peu quelque couleur, et reprend le ballon. Entré en jeu, Batshuayi sonne la révolte en réduisant le score après un duel avec Squillaci (2-1, 76'). En fin de match, Romain Alessandrini est exclu après une méchante faute sur Djiku (84').

Le onze de Michel ne reviendra pas, Bastia est maintenu, pas l'OM.



0 vue

Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube