Gr.D : Irlande et Suède dos à dos


Tirée dans le "groupe de la mort" entre la Suède, la Belgique et l'Italie, la République d'Irlande affrontait l'équipe de Zlatan Ibrahimovic. Et ce sont les britanniques qui ont globalement dominé la partie, emmenés par un Hoolahan de gala.

La première grosse occasion du match est irlandaise, et c'est Hendrick qui oblige Isaksson à faire une première parade après une frappe du droit (9'). C'est ensuite l'ancien mancunien, O'Shea, qui rate le ballon alors qu'il s'était jeté au second poteau après une déviation de Clark (17'). Les irlandais se font de plus en plus pressants, et Hendrick, seul aux vingt mètres, décoche une frappe du droit qui trouve la transversale suédoise (31'). A la pause, les deux camps sont à égalité, et c'est bien payé pour les Blågult.

De retour sur la pelouse du Stade de France, les irlandais reprennent sur le même rythme et la Suède est de nouveau en danger. Après un bon débordement, Coleman centre, et Hoolahan reprend d'une superbe volée du droit. Isaksson est battu, l'Eire mène (1-0, 47'). Après ce but, les suédois vont réagir. Et c'est le capitaine, Ibrahimovic, qui déborde et centre du gauche dans l'axe. C'est le malheureux Clark qui marque contre son camps (1-1, 72'). Dans la foulée, Hendrick se présente seul face au portier suédois, mais le ballon est repoussé une nouvelle fois (73'). Les deux équipes se quittent donc sur un score nul, l'Irlande peut avoir des regrets.

Mes notes :

Irlande : Randolph (5/10), Coleman (7/10), Clark (4/10), O'Shea (6/10), Brady (6/10), Whelan (5/10), McCarthy (5/10), Hendrick (6,5/10), Hoolahan (8/10), Long (5/10), Walters (5/10).

Suède : Isaksson (7/10), Lustig, Granqvist (4/10), Lindelöf (5/10), Olsson (7/10), Larsson (5/10), Lewicki (5/10), Forsberg (5,5/10), Källström (5/10), Ibrahimovic (6/10), Berg (4/10).



3 vues

Partenaire principal

senseball
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube