Gr.A : les notes des Bleus !


Ce mercredi soir, l'Equipe de France affrontait l'Albanie au stade Vélodrome de Marseille, pour son deuxième match dans cet Euro 2016. Victorieuse de la Roumanie sur un coup de génie de Dimitri Payet (2-1) vendredi soir, la sélection tricolore s'est ait de nouveau remise à un exploit en fin de match.

Pour cette rencontre, Didier Deschamps change de système. Les jeunes Martial et Coman prennent place dans la compo des Bleus tandis que Pogba et Griezmann sont mis au repos. Mais ce nouveau style de jeu ne convient pas aux Bleus en première période. La prestation de Martial est ratée, Payet se retrouve moins en tant que numéro dix ou encore Matuidi ne parvient pas à s'adapter. Alors forcément, quand autant de joueur ne sont pas au rendez-vous, l'Equipe de France rate son match. A la pause, le score et nul et vierge, et le sélectionneur des Bleus fait entrer Paul Pogba à la place d'Anthony Martial.

Et c'est tout de suite mieux, dès l'entame Coman est tout près de marquer sur une reprise de la tête (46'). Mais les Albanais passent une gosse frayeur au Stade Védrome lorsque Hysaj centre vers Sagna qui détourne le ballon sur le poteau d'Hugo Lloris (51'). Sur un centre de Patrice Evra, c'est Olivier Giroud à son tour qui trouve le poteau adverse (70'). Alors qu'on repasse en 4-3-3 avec l'entrée de Griezmann, c'est Payet qui retrouve son côté gauche et qui prend le jeu à son compte. Après un coup de pied arrêté dans le camps albanais, le ballon, repoussé, revient sur Adil Rami qui n'hésite pas à remettre le ballon dans le paquet vers Antoine Griezmann qui délivre le peuple français (1-0, 90'). Dans la foulée, les Bleus veulent encore marquer : Gignac tente un crochet aux abords de la surface de Berisha, il s'écroule, Payet reprend, crochète à son tour et ajuste le portier de la Lazio du pied droit ! (2-0, 90+5').

Mes notes :

Hugo Lloris (6/10) : pas sollicité, le portier français a eu de la chance sur le centre de Hysaj (24'), où le poteau a été trouvé par l'Albanie.

Patrice Evra (6/10) : il a réalisé une bien meilleure prestation que face à la Roumanie. Il n'a laissé aucune liberté aux adversaires de son couloir et a gagné tous ses duels aériens sur les relances albanaises. Si il n'a pas été aidé par la prestation de Martial dans son couloir, il aurait pu délivrer une passe décisive pour Olivier Giroud qui touche le poteau (70').

Adil Rami (6/10) : si il n'est pas encore très rassurant, il a également passé son match à balancer des ballons dans la profondeur, alors que Didier Deschamps lui avait demandé avant le match de construire le jeu. Il sauve l'Equipe de France en centrant vers Griezmann pour l'ouverture du score (90').

Laurent Koscielny (6/10) : au contraire de son coéquipier de la défense centrale, il a été rassurant et a gagné beaucoup de ses duels de la tête. Il a essayé de construire, toujours au contraire de son compatriote.

Bacary Sagna (6/10) : il a fait son travail face à Lenjani dans son couloir. Et le latéral de Manchester City s'est également offert plusieurs montées accompagnées de bons centres à la conclusion. Il aurait pu ouvrir le score sur sa reprise de volée à l'entrée de la surface albanaise (79').

N'Golo Kanté (7/10) : le champion d'Angleterre a été partout. Et ses stats le prouvent : 111 ballons touchés pour seulement 8 perdus ! Il a réussit 95% de ses passes et s'est offert le luxe de frapper deux fois au but en fin de match. Et, si on le compare à Blaise Matudi par exemple, il n'a quasiment pas fait de passes vers l'arrière. Une envie de marquer évidente.

Blaise Matuidi (4/10) : le contraste avec Kanté est flagrant. La qualité technique du parisien est bien plus faible et l'handicape évidemment dans ses relances. Perdu dans le nouveau système, il s'est un peu repris en fin de match en récupérant de nombreux ballons. On attend plus de celui qui nous avait habitué à marquer et à sortir de grands matchs en Bleu.

Kingsley Coman (5/10) : il essaye de déborder, mais trop de déchets ressortent du match du bavarois. Il a réalisé une meilleure seconde période où il a délivré deux bons centres, dont un suivi d'une roulette, vers Olivier Giroud. Remplacé par Pogba (4/10).

Anthony Martial (3/10) : il a perdu tous ses ballons. Si il n'a pas été aidé par la qualité du terrain, le mancunien n'était pas inspiré. Remplacé par Griezmann (6/10).

Dimitri Payet (7/10) : si ce n'était pas le Payet de vendredi, l'ancien marseillais a ébloui le Vélodrome de son talent. Buteur, il m'a quand même déçu à toujours chercher à rentrer sur son pied droit au lieu de centrer ou de faire joueur ses partenaires.

Olivier Giroud (4/10) : il joue en pivot mais rate toutes ses remises. Il a eu quatre ballons de but, il n'en a mis aucun. Le débat Giroud risque de se relancer. Remplacé par Gignac qui a beaucoup plus bougé.



0 vue

Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube