Suisse-France : les notes des Bleus


Dimanche soir, l'Equipe de France n'a pu faire que match nul (0-0) contre la Suisse, gardant la première place du groupe A. Alors que Didier Deschamps faisait tourner une partie de son effectif, laissant au repos certains cadres tels que Matuidi, Giroud ou Kanté et Payet, ce sont Sissoko et Cabaye qui créaient la surprise alors que Gignac était aligné en pointe.

Les Bleus entament bien la rencontre, emmenés par un Pogba en feu, qui toucha la barre sur un de ses nombreuses tentatives de loin en début de match. Hugo Lloris s'était tout de même fait une grosse frayeur sur un corner Suisse, sur lequel Pogba était venu sauver les Bleus. La Nati monopolisait le ballon en fin de première période et repartait de même en début de seconde, mais les Bleus se montraient dangereux. Côté gauche, Gignac rentrait sur son pied droit pour frapper à ras de terre (53'), avant de remiser pour Griezmann qui butait sur Sommer (57'). Alors la entrait Dimitri Payet, le sauveur tricolore des deux derniers matchs. Et après un raid de Sissoko côté droit, l'ancien marseillais était trouvé au second poteau mais sa reprise de volée touchait la barre 75').

Mes notes des Bleus :

Lloris (6/10) : encore peu sollicité, le capitaine des Bleus n'a pas été inquiété par les avants suisses pendant la rencontre. Quelques bonnes sorties aériennes. Un bon match dans l'ensemble.

Sagna (5/10) : si le latéral de Manchester City n'a pas vraiment été inquiété défensivement, il n'a pas non plus apporté offensivement. Match mitigé après deux bons matchs contre la Roumanie et l'Albanie.

Rami (7/10) : l'ancien lillois ne cesse de monter en puissance depuis le départ. Un temps critiqué, Adil Rami a de nouveau réalise une très bonne performance, montant au duel sur Breel Embolo à plusieurs reprises. Présent dans les airs, il a aussi bien réussi son match défensif qu'offensif. Seul point négatif, ses relances, souvent (trop) longues.

Koscielny (7/10) : lui, on savait de quoi il était capable. Chef de la défense en l'absence de Raphaël Varane, Laurent Koscielny a de nouveau impressionné dans les duels. Auteur de très bonnes relances, il a fait le jeu avec ses milieux de terrain.

Evra (4,5/10) : auteur d'un excellent match contre l'Albanie, le défenseur de la Juve a déçu dimanche soir. A la peine défensivement, il n'a rien apporté devant, laissant Kingsley Coman seul dans son couloir. Point faible des Bleus sur cette rencontre...

Cabaye (5/10) : peu rassurant défensivement, le milieu de Crystal Palace a livré une assez bonne performance dans l'entre-jeu français malgré plusieurs déchets dans la construction du jeu. Alors qu'il devait profiter de ce match pour se faire une place dans le onze de Didier Deschamps, il a probablement raté son coup, selon moi.

Sissoko (7,5/10) : étonnant Moussa Sissoko ! Il a été partout, devant, derrière, au milieu, côté droit, il a même failli délivré une passé décisive pour Payet qui trouvait la barre. C'est le 0,5 qui lui manque pour atteindre la note de 8/10. Didier Deschamps devrait réfléchir à intégrer l'ancien toulousain dans son onze... pourquoi pas.

Pogba (7/10) : le numéro dix de la Juve a surtout réalisé un début de match fracassant. Trois frappes dans les vingt première minutes, dont un sur la barre et les deux autres repoussés par Sommer, et un sauvetage sur sa ligne en début de match, il a fait taire les critiques. Là, on a eu le vrai Paul Pogba champion d'Italie ! Encore un poste à méditer pour DD.

Coman (5/10) : partout en première période, le joker du Bayern s'est éteint en seconde période. Sans doute un manque d'énergie pour entamer un seconde acte, le "King" a du laisser rapidement sa place et serait peut-être plus intéressant en entrant en cours de jeu.

Griezmann (5/10) : ce n'est pas le Griezmann que l'on attend. Il aurait pu être buteur comme contre l'Albanie (57') mais a tout de même déçu dans le jeu. Ses efforts défensifs lui rapportent la moyenne.

Gignac (4/10) : remiseur, frappeur en seconde période, mais pas buteur. Si peu de ballons sont arrivés dans la surface suisse par des centres des ailiers tricolores, le buteur des Tigres de Monterrey a plus eu un rôle de faux numéro neuf. Décevant.



0 vue

Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube