Mercato : tops & flops en Ligue 1


Le mercato d'été 2016/2017 a pris fin mercredi soir à minuit. Si certains clubs de Ligue 1 ont réussi leur marché des transferts, d'autres l'ont complètement loupé et ne se sont pas renforcés. Tops & flops du mercato de Ligue 1. Alors, qui entre Nice, Monaco et Metz a réalisé le meilleur mercato ? Et au contraire, qui de Lorient, Paris ou Rennes à le moins répondu aux attentes ?

TOPS...

OGC Nice

Les Aiglons se sont bien renforcés durant ce mercato. Si le club azuréen a perdu plusieurs joueurs importants de son effectif comme Nampalys Mendy, Hatem Ben Arfa ou Valère Germain, il a su comblé ces départs en recrutant intelligemment et est parvenus à conserver des cadres tels que Jean-Mickaël Seri ou Paul Baysse. En premier temps, l'arrivée de Lucien Favre sur le banc niçois est l'un des gros coups du mercato de Ligue 1. A cette signature, ajoutez celles des expérimentés Dante et Mario Balotelli, tous deux arrivés pour aucune indemnité de transfert. Le Gym s'est également offert le champion de France 2012 Younès Belhanda en prêt avec option d'achat et plusieurs jeunes joueurs à potentiel comme Wylan Cyprien ou Arnaud Lusamba. S'il a moins fait parler de lui, le transfert de Dalbert est lui aussi une très bonne pioche. En bref, un mercato intelligent et cohérent pour une équipe qui vise l'Europe en fin de saison et il faudra sans doute compter sur elle dans le championnat de France dans les deux ou trois prochaines années.

AS Monaco

Comme chaque année, l'AS Monaco est l'un des clubs les plus actifs sur le mercato. Encore une fois, cela n'a pas loupé. Au total, 18 départs et 7 véritables arrivées sont comptabilisées. Mais au-delà de cette activité, le club de la Principauté a gardé ses cadres, notamment grâce à sa qualification en Ligue des Champions. Le club du Rocher a conservé des joueurs importants comme Bernardo Silva, Thomas Lemar, le champion d'Europe Joao Moutinho ou encore le jeune prometteur Kylian Mbappé, tous sollicités. Du côté des arrivées, c'est également intéressant et intelligent avec les signatures de Djibril Sidibé, Kamil Glik et de Benjamin Mendy en défense. Devat, les retours de prêt de Radamel Falcao, Valère Germain et de Corentin Jean seront utiles à cette équipe qui manque de vrai buteur ces deux dernières saisons. Enfin, pour l'expérience européenne, Morgan de Sanctis est venu s'engager comme doublure de Danijel Subasic. En quête d'une grande saison européenne, l'ASM a des atouts à faire valoir.

FC Metz

Le FC Metz et la Ligue 1, c'est considéré comme une relation compliquée ces dernières années. Les Grenats sont des habitués de l'ascenseur mais sont bien décidés à rester dans l'élite cette saison. Un recrutement très intéressant pour le club lorrain avec des joueurs très expérimentés et de la jeunesse également. Après avoir perdu Palomino et Metanire derrière, le FCM a engagé Benoît Assou-Ekotto, Franck Signorino, Milan Bisevac ainsi que Simon Falette. De l'expérience mêlée à la jeunesse de l'ancien brestois. La plus grosse perte du mercato messin restera le départ de Yeni N'Gbakoto, mais les dirigeants du club ont réalisé un jolie coup en recrutant Yann Jouffre, qui connaît bien la Ligue 1. Florent Mollet est également arrivé en renfort. Enfin, les deux gros coups du mercato lorrain sont les signatures de Renaud Cohade et de Mevlüt Erding, ancien parisien, stéphanois et rennais notamment, passé par Guingamp l'an dernier. Cette saison, le FC Metz a donc largement les moyens de se maintenir, sur le papier. Après deux victoires en trois matchs de championnat, cela semble déjà bien parti. Attention à l'excès de confiance.

FLOPS...

Lyon

On attendait l'Olympique Lyonnais dans ce mercato. Entre promesses de Jean-Michel Aulas et ambitions européennes, l'OL est passé à côté de son mercato. Si le club rhodanien a conservé Alexandre Lacazette et Nabil Fékir cet été, il a perdu Samuel Umtiti parti au FC Barcelone. Pour remplacer son défenseur formé au club, Bruno Génésio a donc opté Nicolas Nkoulou, vite transformé en flop dans ce début de saison, tout comme Macej Rybus, en difficultés en Ligue 1. En attente d'un renfort en attaque, les supporters des Gones ont finalement vu arriver Emmanuel Mammana, avant de voir Juan Manuel Iturbe leur passer sous le nez. La piste amenant au jeune Jean-Philippe Mateta reste active du côté du Parc OL, mais ne vaut pas la "recrue de niveau internationale" annoncée par le président lyonnais.

Paris

Fort dépensier lors des derniers mercatos, le Paris Saint-Germain est resté raisonnable cet été, même si le total d'argent dépensé par le club de la capitale dépasse les 70 M€. Un mercato qui avait bien débuté avec les arrivées de Hatem Ben Arfa et de Grzegorz Krychowiak. Deux bonnes affaires, alors que le polonais n'a pas encore porté le maillot parisien. Le départ de Grégory Van der Wiel est ensuite comblé par Thomas Meunier, très bon lors de l'Euro 2016. Dernière arrivée, celle de Jesé, d'ores et déjà blessé. Mais Zlatan Ibrahimovic n'a pas été remplacé par les dirigeants franciliens. Un gros problème puisque, à l'heure actuelle, Paris ne possède aucun joueur capable de marque autant que le suédois, Edinson Cavani étant en difficultés dans le début de saison. Autre joueur non remplacé, David Luiz, reparti à Chelsea en toute fin de mercato. Même si, selon moi, Paris a bien fait de laisser partir le défenseur brésilien, le club de la capitale aurait dû recruter un défenseur central expérimenté pour épauler la doublette Silva-Marquinhos. Auteur d'un excellent début de saison, Presnel Kimpembe n'a sans doute pas les carrure pour évoluer en phase finale de Ligue des Champions, en cas de blessure d'un des deux centraux titulaires. Bref, pour mois le Paris Saint-Germain est un véritable flop ce mercato, sur le plan européen comme en Ligue 1.

Stade Rennais

Tout proche de jouer l'Europe la saison dernière, le Stade Rennais a perdu plusieurs de ses cadres cet été. D'abord la pépite Ousmane Dembélé, vendue pour 15 M€ seulement. Un joueur mal vendu selon mois par le club breton, une première erreur. Ensuite celui de Fallou Diagne, joueur important cédé au Werder Breme. Si le club a dégraissé comme prévu, cela aurait pu être plus grave si Kamil Grosicki avait quitté les Rouge & Noir en toute fin de mercato. Au niveau des arrivées, Clément Chantôme, Paul Nardi et Figueireido ont signé, mais de buteur comme attendu. Mercato moyennement réussi pour le SRFC, qui vise l'Europe cette saison. Ce serait compliqué.



0 vue

Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube