• Alex

L1, J9 : sans convaincre, Paris se replace


Loin de la première place détenue par l'OGC Nice, le Paris Saint-Germain affrontait l'AS Nancy-Lorraine, lanterne rouge du championnat de Ligue 1. Sur le synthétique de Marcel-Picot, le champion de France en titre s'est imposé face au promu nancéen et est revenu à quatre longueurs du leader niçois.

Malgré la différence de niveau sur le papier, la rencontre n'a pas été facile pour l'équipe d'Unai Emery, remaniée en prévision du match de Ligue des Champions face au FC Bâle. Toujours privé de Javier Pastore, le PSG devait composer sans Layvin Kurzawa Angel Di Maria, Mawxell, Thiago Motta et Serge Aurier laissés au repos. Mais le club de la capitale a pu compter sur Lucas dès l'entame de la rencontre pour marquer sur coup-franc (0-1, 13'). Début de match parfait pour Paris qui double la mise dans la foulée par Cavani, profitant d'une grosse erreur de Chrétien pour lober le portier nancéen (0-2, 18'). Le break est fait en vingt minutes, tout semble alors rouler pour Paris. Pourtant, Nancy, cueilli à froid, va rentrer dans son match après ce deuxième but encaissé. Le duo Pedretti-Diarra va prendre le dessus sur l'entre-jeu parisien et commencer à pousser dans une ambiance de folie. A la pause, le PSG mène au score en Lorraine.


La joie parisienne lors du premier but de Cavani (Crédit : UEFA)

Au retour des vestiaires, Meunier trouve Cavani qui tente sa chance mais frappe à côté (51'). Sur coup-franc, Pedretti ajuste un bon ballon pour Diarra qui réduit l'écart de la tête (1-2, 55'). Après plusieurs mois sans jouer, l'ancien bordelais et marseillais réussit son retour dans l'élite du foot français. Servi dans la profondeur par Kimpembe, Cavani passe tout près du doublé d'une frappe puissante qui n'est pas cadrée (68'). En fin de match, l'attaquant uruguayen, sur une passe de Rabiot cette fois, loupe sa conduite de balle face à Ndy Assembe (86'). L'ancien pensionnaire de Ligue 2 pousse face au quadruple champion de France en titre et oblige le tacticien espagnol du PSG à faire entrer Rabiot pour redonner vie à son milieu de terrain, en difficulté en la présence de Krychowiak. Mais le promu manque d'efficacité dans le dernier geste et regrette ses erreurs dans les vingt premières minutes.

Mes notes :

ASNL : Ndy Assembe (4/10), Cabaco (5/10), Muratori (4/10), Diagne (4/10), Cuffaut (4/10), Chrétien (4/10), Diarra (6,5/10), Pedretti (6/10), Guidileye (5/10), Koura (4/10), Dalé (3/10).

PSG : Aréola (5/10), Meunier (5/10), Marquinhos (5/10), Thiago Silva (4,5/10), Kimpembe (4,5/10), Krychowiak (3/10), Matuidi (6/10), Verratti (5/10), Lucas (5,5/10), Ikoné (4/10), Cavani (5,5/10).


Buteur, Alou Diarra fête son but avec Cabaco (Crédit : PSG)


0 vue

Partenaire principal

senseball
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube