EL : Nice, trois points qui font du bien


Ce jeudi soir, l'OGC Nice se rendait en Autriche pour affronter le Red Bull Salzbourg. Toujours à la recherche d'un premier point en Europa League, les Aiglons se sont imposés face à leur adversaire, récupérant trois points importants en quête d'une qualification en 16e de finale de C3.

Au Red Bull Arena, le Gym a surtout affiché une belle maîtrise collective et technique. Le début de match est compliqué pour les niçois, pressés par les joueurs du Red Bull, qui sont inquiétés par Gulbrandsen. Bousculé dans la surface de Cardinale, le norvégien n'obtient pas de penalty (5'). Sur une mauvaise transmission de Wisdom vers Miranda, Pléa récupère le ballon dans les pieds du défenseur brésilien et va tromper Walke (0-1, 13'). Nice marque sur sa première occasion du match, un réalisme qui fait du bien. Après un coup-franc en faveur des autrichiens, Gulbrandsen reprend le ballon de volée et Cardinale sauve les siens en deux temps (16'). Sur une touche rapidement jouée par Dalbert, Pléa essaie de lober le portier de Salzbourg mais ne trouve pas le cadre (17'). Les autrichiens poussent et Gulbrandsen encore, élimine Cardinale avant d'être repris par Baysse (19') avant que Lainer ne passe tout proche de l'égalisation sur un corner de Rzatkowski (20'). Avant la pause, Walter ne fait pas le bon choix et tente de dribbler Miranda alors qu'il aurait du frapper (43'). Occasion gâchée pour le Gym qui rentre tout de même aux vestiaires avec un court avantage.

En seconde période, Nice va tenir. Pourtant, dès le retour des deux formations sur la pelouse du Red Bull Arena, les autrichiens passent tout près de marquer par Lainer, auteur d'une tête non cadrée, servi par Gulbrandsen (46'). Lancé en profondeur, Gulbrandsen est encore repris par la défense niçoise et Dante, in-extremis (50'). Après une talonnade de Lazaro, Soriano sert Rzatkowski qui voit sa frappe repoussée par Cardinale (58'). Profitant d'une mauvaise relance de la défense niçoise, Radosevic tente sa chance de loin mais ne trouve toujours pas le cadre (60'). Lazaro cette fois élimine Ricardo Pereira puis Koziello avant de décocher une frappe puissante qui flirte avec le poteau de Cardinale (70'). Nice souffre, plie mais ne rompt pas. Dans les derniers instants, Pléa, en contre, croise sa frappe du gauche qui passe juste à côté du but autrichien (88'). Les joueurs emmenés par Lucien Favre s'imposent et réalisent un véritable hold-up. Trois points importants qui leur permettent de revenir à trois points du Kuban Krasnodar, deuxième de sa poule avec six points.



0 vue

Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube