Reportage : Raphaël Varane, d'enfant précoce à capitaine des Bleus


Titulaire de l'Equipe de France face à la Côte d'Ivoire, Raphaël Varane (23 ans) a pu se voir revenir cinq ans en arrière. Voici désormais cinq ans que le jeune défenseur formé au Racing Club de Lens a fait ses débuts en Ligue 1 sous le maillot Sang & Or. C'était là, au stade Bollaert-Delelis, devant un peu plus de trente mille supporters lensois. A l'époque, l'international tricolore jouait la relégation, il vise désormais de remporter la Ligue des Champions chaque année. Avec le témoignage de Birane Ba, ancien lensois, je reviens sur le début de carrière de Raphaël Varane.

Pour Birane Ba, qui a joué avec Raphaël Varane au Racing Club de Lens, le parcours du défenseur du Real Madrid ne le surprend pas : "Raphaël est quelqu'un de bien, de très respectueux. Moi personnellement, rien ne me surprend de ce qu'il fait. Il a été formé à être ce qu'il est aujourd'hui. Il est calme, gentil... ! Après, je me rapelle d'une chose au centre de formation de Racing Club de Lens. Il venait à chaque fois me demander des séries dans ma chambre, il en regardait beaucoup ! S'il voulait que je lui passe, il devait me dire "DonAndrés (Iniesta, Ndlr), je veux de séries" (rire)".

(Crédit : RClens.fr)

D'un grand gabarit (1,91m), Raphaël Varane est un joueur très rapide et technique pour un défenseur. Puissant dans son travail défensif, Raphaël utilise sa taille pour avoir un bon jeu de tête, utile pour défendre et pour marquer. Pour son poste, le nordiste à un bonne vision du jeu et une excellente qualité de relance : "C'est le défenseur le plus simple que j'ai connu : contrôler le ballon et faire une passe, pour lui, c'est mieux que de marquer. Sur le terrain, il est simple et respectueux. Avant qu'il rentre au Real de Madrid, "Rafa" était le seul joueur que je connais qui n'avait jamais crié sur un coéquipier sur le terrain ! C'est assez incroyable", souligne Birane Ba.

Au Racing Club de Lens, enfant précoce

Raphaël Varane est né le 25 avril 1993 à Lille. Pourtant c'est à Lens qu'il a fait ses classes. Repéré par le Racing Club de Lens à l'âge de neuf ans, alors joueur du club d'Hellemmes, il intègre la formation lensoise en 2002. En 2009, il est vice-champion de France U17 avec les jeunes du club Artésien et rejoint la saison suivante l'équipe U19 chez laquelle il s'impose à seulement dix-sept ans. Conscient du niveau et du potentiel de sa nouvelle pépite - le RC Lens est considéré comme l'un des meilleurs centre de formation de France -, Gervais Martel lui propose un contrat professionnel de trois saisons. Raphaël Varane accepte et dispute avec la réserve du club le championnat de CFA. En octobre 2010, Raphaël est appelé par Jean-Guy Walleme avec le groupe professionnel et profite de la blessure du titulaire Ala-Edinne Yahia (actuel SM Caen) pour débuter en Ligue 1 face à Montpellier début novembre 2011. Auteur d'une prestation remarquable pour son jeune âge, il attise déjà les convoitises de plusieurs grands clubs européens comme Manchester United, le Paris Saint-Germain ou encore le Real Madrid. Mais la preoccupation du joueur, c'est de passer le Bac. Alors qu'il est en pleine préparation de l'examen, il reçoit un coup de fil d'un certain Zinedine Zidane. Il repousse les avances du géant espagnol avant de visiter ses installations. Le 22 juin 2011, le président Artésien Gervais Martel annonce le départ de son protégé pour un montant s'élevant à dix millions d'euros. Lens descendra en Ligue 2 en fin de saison.


Raphaël Varane sous le maillot lensois (Crédit : LAVOIXDUNORD)

Au Real Madrid, la découverte du haut niveau

Raphaël Varane dispute sa première rencontre sous le maillot du Real Madrid le 21 septembre 2011, face au Racing Club de Santander. Pas de victoire mais un match solide qui permet à son équipe de ne pas prendre but. Profitant de la nouvelle blessure du portugais Ricardo Carvalho, le jeune français marque pour son deuxième match contre le Rayo Vallecano lors de la large victoire de son équipe (6-2). Viennent alors les records, celui du plus jeune joueur de l'histoire du Real à marquer en Liga avant d'être les troisième plus jeune joueurs à disputer une rencontre de Ligue des Champions le 27 septembre 2011 face à l'Ajax Amsterdam (3-0). Il dispute plus tard dans la saison son premier quart de finale de Ligue des Champions contre l'APOEL Nicosie. En fin de saison, le jeune nordiste ajoute sa première Liga à son palmarès pro. Raphaël signe un excellent début de saison 2012-2013 sous le maillot du Real Madrid et enchaîne les bons matchs comme contre le FC Barcelone au début de l'année 2013 où il égalise pour son équipe face au club Catalan après une énorme prestation (1-1, voir vidéo). Nouveau record pour Varane qui devient le deuxième plus jeune étranger à inscrire un but dans un Clásico, derrière Lionel Messi. Pour cette seconde saison, Raphaël Varane dispute plus de trente rencontres dont onze de Ligue des Champions.


Sa troisième saison est celle de la consécration : il est titulaire en finale de Ligue des Champions contre l'Atletico (4-1) et remporte sa première "coupe aux grandes oreilles" et une première Coupe du Monde disputée où les Bleus s'arrêteront en quarts de finale sans démériter contre l'Allemagne (0-1), futur vainqueur. L'arrière central des Bleus inscrit son premier doublé sous le maillot du Real en coupe d'Espagne contre l'UE Cornella le 29 octobre 2014 avant de porter avec les Bleus le brassard de capitaine contre la Suède au stade Vélodrome contre qui il marque le but de la victoire française (1-0). Le 26 mars 2015 il inscrit son deuxième but sous le maillot tricolore contre le Brésil malgré la défaite (1-3). Le début de saison 2015-2016 est marqué par l'arrivée de Rafa Benitez qui lui permet de se placer en haut de la hiérarchie défensive. Mais la mauvaise première partie de saison madrilène se solde par le licenciement du coach espagnol, remplacé par Zinedine Zidane. Si l'ancien numéro dix de l'Equipe de France avait tout fait pour faire venir l'ancien lensois à la Maison Blanche quatre saisons auparavant, il préfère la paire Sergio Ramos-Pepe. Les choix du tacticien français permettront au Real de remonter au classement de la Liga et d'atteindre la finale de la Ligue des Champions. Malheureusement, Raphaël se blesse le 22 mai et doit quitter le groupe des 23 joueurs sélectionnés pour l'Euro 2016 et ainsi renoncer à la finale de C1. Coup dur pour lui, qui rêve de gagner un titre avec sa sélection. La défaite des Bleus en finale contre le Portugal et son coéquipiers au Real Madrid, Cristiano Ronaldo, aura de quoi enlever un peu de déception à l'ancien lensois.

En Bleus, d'espoir à capitaine

Pendant qu'il évolue au Racing Club de Lens, il fait ses premiers pas avec l'Equipe de France des moins de dix-huit ans et marque pour sa première contre le Danemark. Le 14 novembre 2011, il poursuit sa progression chez les Bleuets et marque son premier but avec les Espoirs contre la Slovaquie puis Raphaël est appelé pour la première fois en Equipe de France A par Didier Deschamps le 9 août 2012 mais il reste sur le banc lors de ce rassemblement. En mars 2013, il est logiquement sélectionné par Didier Deschamps et honore sa première sélection sous le maillot Bleu contre la Géorgie (3-1) et devient le plus jeune joueur à débuter en Equipe de France. Malgré son manque de temps dans jeu dans le onze de Carlo Ancelotti dans la capitale espagnole, Raphaël Varane hérite du brassard de capitaine en Equipe de France contre l'Arménie le 14 octobre 2014. Il porte de nouveau le brassard contre la Suède au stade Vélodrome contre qui il marque le but de la victoire française (1-0). Le 26 mars 2015 il inscrit son deuxième but sous le maillot tricolore contre le Brésil malgré la défaite (1-3). En ce qui concerne le brassard de capitaine, Raphaël semble être l'héritier d'Hugo Lloris. En l'absence du portier de Tottenham, c'est le défenseur formé au RC Lens qui est capitaine des Bleus. En attendant la fin du règne Lloris, Raphaël et les Bleus tenteront d'écrire l'histoire en 2018, en Russie...


Raphaël Varane lors du match France-Suède en novembre 2016 (Crédit : FFF)


Raphaël capitaine des Bleus contre la Côte d'Ivoire, à Bollaert. Tout un symbole. (Crédit : FFF)

Je remercie Birane Ba pour ses réponses et sa contribution à l'article ! Retrouvez mes deux interviews de Birane :

-http://lepetitreporterfoot.wix.com/petitreporterfoot#!Birane-Ba-/ccrb/55d333e70cf248ec8c93a64c

-http://lepetitreporterfoot.wix.com/petitreporterfoot#/!Birane-Ba-Il-ny-avait-pas-de-surprise-contre-Seville/ccrb/571148250cf2e66d024f586d


Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube