L1, J16 : Paris mangé à Montpellier


Ce samedi après-midi, le Paris Saint-Germain se déplaçait sur la pelouse de Montpellier. Pour la troisième fois de la saison, le champion de France en titre s'est incliné à la Mosson (2-0), à trois jours d'affronter Ludogorets en Ligue des Champions. La formation d'Unai Emery ne prend donc pas la tête.

Paris a vécu un match difficile. Globalement dominateur, le club de la capitale s'est fait surprend dans l'Hérault ce samedi après-midi. Il a manqué l'occasion de prendre provisoirement la tête du championnat et de doubler le leader niçois, qui affrontera Toulouse dimanche soir en clôture de cette 16e journée, à l'Allianz Riviera. Pourtant, le PSG a tenté à la Mosson. D'abord par Nkunku sur un centre de Di Maria, Paris donne le ton (6'). Servi par Boudebouz, Mounié reprend le ballon de volée et bat Aréola mais est signalé hors-jeu (22'). Boudebouz, encore lui, lance Rémy qui centre vers Sanson mais le milieu de terrain montpelliérain est devancé par Silva (35'). Situation chaude devant le but parisien. Juste avant la pause, le MHSC est récompensé par Lasne qui lobe Aréola (1-0, 43'). A la pause le champion de France est mené, et c'est mérité pour les locaux.


Le Parisien

Au retour des vestiaires, sur la première occasion du second acte, Sanson sert Skhiri qui double la mise et bat Aréola, trop court, d'un magnifique plat du pied du droit (2-0, 49'). Paris réagit par Di Maria, qui profite d'une mésentente entre Hilton et Congré et frappe du gauche mais Pionnier repousse (54'). Lancé dans le dos de la défense, Kurzawa donne à Cavani en retrait qui réduit l'écart... mais est signalé en position de hors-jeu... à tort (57'). A peine entré, Ben Arfa se met en évidence et sert Lucas d'un modèle de passe mais le brésilien bute encore sur Pionnier. Dans la foulée, l'ancien niçois frappe du droit, au-dessus (62'). Matuidi est le seul parisien à montrer de l'envie dans cette seconde période. Le milieu tricolore veut montrer l'exemple et reprend de la tête un centre de Aurier (67'). Il ne cadre pas non plus sur un bon service de Kurzawa au point de penalty (68'). Sur une nouvelle passe lumineuse de Ben Arfa, Kurzawa centre vers Di Maria qui est bien repris par la défense héraultaise (79'). Sur la contre-attaque, Sanson lance Boudebouz qui scelle le sort de la rencontre d'une frappe bien placée du gauche. Aréola est aux fraises (3-0, 80'). C'est la troisième défaite de la saison pour Paris, après Monaco (3-1) et Toulouse (2-1). Cinq ans également que Paris n'avait plus perdu par trois buts d'écart. C'était face à l'Olympique de Marseille (0-3) en 2011.

Mes notes :

Montpellier : Pionnier (7/10), Congré (6/10), Hilton (7/10), Saint-Ruf (5,5/10), Rémy (6/10), Marveaux (5/10), Lasne (6,5/10), Sanson (9/10), Skhiri (7/10), Boudebouz (7/10), Mounié (6/10).

Paris : Aréola (2/10), Aurier (4/10), T.Silva (5/10), Marquinhos (5/10), Kurzawa (4,5/10), Krychowiak (2/10), Nkunku (4/10), Matuidi (6/10), Di Maria (4/10), Lucas (1/10), Cavani (4/10).


Le Parisien

Le Tweet

Même Montpellier a eu du mal à y croire... alors que Florian Gazan (L'Equipe, notamment, ndlr) pointe du doigt les coupables.




0 vue

Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube