LdC : Paris deuxième, et il peut s'inquiéter


Déjà qualifié pour le prochain tour de la Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain a été tenu en échec face à Ludogorets, mardi soir (2-2). Au Parc des Princes, le club de la capitale a laissé filer la première place du groupe A. Une seconde place synonyme d'affronter un gros en 1/8e de finale de la C1.


Si le résultat déçoit, c'est surtout le contenu de la rencontre qui a inquiété. Dans un 4-2-3-1, aligné par Unai Emery, le champion de France en titre a dominé la partie, notamment la première période. Mais en manque de justesse technique et de réalisme devant la cage de Vladislav Stoyanov. Le portier bulgare a réalisé une superbe performance, donnant le ton d'entrée sur une frappe lointaine de Lucas puis face à Cavani (8'). Dans la foulée, c'est Marquinhos qui loupe le cadre de la tête sur un corner de Lucas (9'). Jusque là, Paris domine et montre de l'envie. Mais sur sa première occasion, Ludogorets ouvre le score. Servi côté gauche, Nathanael offre un magnifique ballon à Misidjan qui trompe Aréola de la tête (0-1, 15'). Après une belle combinaison, Ben Arfa sert parfaitement Lucas qui élimine deux défenseurs bulgares avant de frapper mais il est contré (18'). Paris fait alors le siège de la surface de Stoyanov et les corners se multiplient. Sur l'un d'eux, Motta tente une talonnade après une reprise de volée manquée de Lucas (20'). Les parisiens pressent et veulent revenir, à l'image de Lucas qui récupère le ballon dans les pieds de Cicinho avant de mettre en retrait pour Di Maria qui est bien repris (29'). Sur sa deuxième tentative du match, Ludogorets passe tout proche de faire le break sur corner mais Marcelinho, complètement seul au second poteau, manque le cadre de la tête (31'). Quelle frayeur. Impuissant, Thiago Silva décide de venir portier main forte à ses coéquipiers de l'attaque. Sur corner, le capitaine brésilien frappe d'abord à côté avant de trouver le poteau de la tête (32, 34'). Encore un manque de réalisme cruel. Plein axe, Di Maria tente lui sa chance à ras de terre (39'). L'argentin n'est pas de le tempo, encore... A la pause, les visiteurs mènent donc au score. Pendant les quinze minutes de pause, on apprend que les Gunners dominent largement Bâle en Suisse. Paris doit donc impérativement remporter ce match.

Et au retour des vestiaires, après un énième essai de Di Maria (56'), Cavani égalise d'un superbe geste acrobatique (1-1, 61'). Paris recolle au score et se met à croire à la victoire. Dès le coup d'envoi, Plastun intervient de la main devant Di maria (62'). C'est flagrant mais l'arbitre ne bronche pas. Et ce sont les joueurs de Razgrad qui vont profiter d'une erreur de Marquinhos pour reprendre l'avantage par Wanderson (1-2, 68'). Incroyable scénario au Parc des Princes. Décalé par Matuidi, Ben Arfa reprend du gauche, Stoyanov est battu mais c'est Plastun qui sauve les siens sur sa ligne (77'). Sur le corner qui suit, Thiago Silva met la tête mais bute encore sur le barre (78'). Dans le temps additionnel, sur une passe de Jesé, Di Maria égalise après une action confuse (2-2, 92'). Le PSG n'a qu'une minute pour s'imposer et pense le faire dans la foulée mais Cavani est devancé par Stoyanov (93'). Le match nul est donc inévitable, le Parc gronde la rentrée de ses stars aux vestiaires.


Avec ce triste match nul (2-2), Paris a montré que la défaite à Montpellier samedi (3-1) n'était pas une erreur et termine deuxième de son groupe. Arsenal s'étant imposé à Bâle (1-4). La formation d'Unai Emery n'est plus à son meilleur niveau et va devoir faire beaucoup plus lors de la prochaine journée de Ligue 1 face à Nice, leader. En Ligue des Champions, le club de la capitale pourra tomber contre le FC Barcelone, l'Atletico Madrid, le Napoli ou encore le champion d'Angleterre en titre, Leicester City. Ce mercredi soir, le Borussia Dortmund et le Real Madrid se disputeront la première place du groupe F tandis que la Juve et Séville seront à la lutte pour la première place du groupe H. Rappelons que Lyon peut toujours se qualifier dans cette poule H, mais ne pourra pas atteindre la première place. Monaco est lui déjà qualifié ira à Leverkusen.

Mes notes :

Paris : Aréola (4/10), Meunier (4/10), Thiago Silva (6/10), Marquinhos (4/10), Maxwell (4,5/10), Motta (5/10), Matuidi (5,5/10), Di Maria (4/10), Ben Arfa (5/10), Lucas (5,5/10), Cavani (6/10).



0 vue0 commentaire