• Alex

L1, J18 : En Avant enfonce Paris


Ce samedi, le Paris Saint-Germain se déplaçait sur le terrain du Roudourou pour affronter l'En Avant Guingamp, équipe surprise de ce début de saison. Après deux matchs sans victoire en Ligue 1, le club de la capitale a de nouveau sombré chez des Bretons en feu. Une défaite qui s'ajoute aux trois déjà concédées cette saison par le champion de France en titre... tout ça en seulement 18 journées de championnat.

En crise. La série de deux matchs sans la moindre victoire en championnat se poursuit pour les joueurs d'Unai Emery. A Guingamp, les parisiens ont concédé leur quatrième défaite de la saison, c'est déjà deux fois plus que sur l'ensemble de la saison dernière. Pourtant, la qualification en Coupe de la Ligue face au LOSC cette semaine (3-1) avait éclairci un peu le nuage noir qui semble peser dans le ciel parisien... De plus, même si ce titre est simplement honorifique, ne terminera pas champion d'hiver. Un nouveau point en moins pour Unai Emery, plus que jamais sur la sellette. Parce que le coach espagnol sera encore très critiqué après cette pauvre prestation. Déjà avant le match, aligner Blaise Matuidi sur le côté gauche de l'attaque au détriment de Lucas ou de Jean-Kévin Augustin irritait les supporters parisiens. Sur le terrain, Angel Di Maria a encore déçu tout comme l'italien Thiago Motta, remplacé à la pause par Gzegorz Kychowiak, d'un niveau guère supérieur. Marco Verratti reste la seule lumière de cette partie. Un constat simple que l'on peut faire depuis de nombreuses semaines maintenant. Et Unai Emery ne trouve toujours pas de solution pour relancer sa formation.


En feu, en surprise, Guingamp renversant. En face, tout est beaucoup plus calme. Cette saison, Guingamp a déjà fait tomber Marseille, Lyon au Parc OL deux fois, Lille et Paris. Sans oublier un bon match nul à Monaco. Après cette rencontre, l'En Avant Guingamp se classe provisoirement au quatrième rang du classement de Ligue 1. Les 29 points, voire même 32 en cas de victoire guingampaise le weekend prochain sur le terrain de Metz, déjà pris par l'équipe d'Antoine Kombouaré permettront d'assurer rapidement le maintien durant la seconde partie de saison. Ce samedi, le stade du Roudourou était en feu... et les joueurs aussi. Bien organisés, les locaux ont été efficaces devant le but d'Alphonse Aréola en seconde période. En quatre minutes, sur deux contre-attaques, Yannis Salibur (65') et Nill de Pauw (70') ont trompé la vigilance du jeune portier parisien. Si Paris n'a pas été au niveau, il a surtout beaucoup raté devant la cage de Karl-Johan Jonhsson. Edinson Cavani, trois fois (55', 91', 92'), a buté sur le portier suédois. Le Matador a tout de même marqué son dix-septième but cette saison sur un service de Layvin Kurzawa (80'), réduisant le score. Entré en cours de jeu, le jeune Jean-Kévin Augustin aurait pu égaliser pour le club de la capitale dans le temps additionnel mais la réussite était du côté de Guingamp et de Marçal, auteur d'un tacle salvateur sur sa ligne (93'). La folie c'est Guingamp !



0 vue

Partenaire principal

senseball
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube