L1, J18 : lancé, Marseille peut viser d'Europe


Ce dimanche, l'Olympique de Marseille accueillait le Losc dans un stade Vélodrome peu garni mais très bruyant, pour le compte de la 18e journée. Une affiche qui faisait saliver entre deux équipes de retour en forme après un début de saison raté. L'occasion également de retrouvailles entre le club du Nord et Rudi Garcia, champion de France avec les Dogues en 2011.

Invaincu. Marseille est invaincu à domicile dans cette première partie de saison. Étonnant pour une équipe qui n'a quasiment pas remporté le moindre match la saison dernière dans cette même enceinte. La dernière fois que Lille était venu gagner ici, c'était sous les ordres de Rudi Garcia. L'ancien coach du Losc retrouvait ce soir son ancien club et quelques uns de ses anciens joueurs. Encore ce soir, les Phocéens n'ont pas perdu face aux lillois Mieux, ils ont gagné, remontant au sixième rang du classement de Ligue 1.


Après sa victoire dans la brume dijonnaise le weekend dernier (1-2), l'Olympique de Marseille s'était incliné cette semaine à Sochaux en Coupe de la Ligue (1-1, 3-4 tab). De retour au Vélodrome ce dimanche, les marseillais ont montré qu'ils avaient digéré ce revers décevant. En battant Lille, les hommes du tacticien Garcia ont confirmé leur bonne forme en championnat, enchaînant une troisième victoire de rang et atteignant la sixième place. Grâce à Bafétimbi Gomis, à la reprise d'un service parfait du jeune Maxime Lopez (1-0, 56') et à un nouveau coup de canon de Florian Thauvin (2-0, 61'), les Phocéens sont venus à bout d'un Losc timoré. La recette, la même que contre Nancy (3-0, J16), dominer la première période puis faire lever le Vélodrome en seconde période en accélérant.

Lille a lui craqué. Après trois belles victoires, toutes sous l'ère Collot, les Dogues ont perdu ce dimanche. Pourtant, s'ils n'ont pas inscrit de but face à Marseille, les lillois avaient bien débuté la rencontre. Une entame tout feu tout flamme qui aurait pu récompenser Younousse Sankharé, dont la tête rase le cadre de Yohan Pelé (1'). D'entrée les nordistes donnent le ton et mettent du rythme. Au pressing, Rony Lopes tente sa chance à vingt-cinq mètres et oblige le portier marseillais à repousser (14'). Quinze minutes de haute volée, dominées par des lillois qui baissent le pied après le premier quart d'heure de jeu dépassé. Face à une équipe en difficulté offensivement, la fin de la domination lilloise est marquée par l'énorme retourné acrobatique de Tomas Hubocan qui frôle la barre (41'). Les visiteurs n'ont véritablement joué que quinze minutes, et ils peuvent avoir des regrets.

Les joueurs du Losc (13e) sont freinés net dans leur élan et ne comptent que quatre points de plus que Metz, premier relégable. A quelques jours de l'ouverture du mercato hivernal, les rumeurs sont déjà émises, et les supporters de l'Olympique de Marseille (6e) peuvent rêver. Rudi Garcia et ses hommes sont sixièmes à deux points de la quatrième place et juste derrière le rival olympien : l'Olympique Lyonnais. Les Gones peuvent remettre les Phocéens à quatre points de la quatrième place en cas de succès à Monaco, qui voudra lui revenir sur Nice. L'OM peut nourrir des ambitions européennes, encore inespérées il y a quelques semaines. Et il a raison.



1 vue

Partenaire principal

senseball
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube