L1, J20 : avec Draxler, Paris s'impose à Rennes (0-1) !


Ce samedi, le Paris Saint-Germain se déplaçait sur la pelouse du Rohazon Park pour affronter le Stade Rennais, pour le compte de la 20e journée de Ligue 1. Face aux Bretons, les Parisiens se sont provisoirement rapprochés de Nice et Monaco.

Soulagé. C'est certainement le sentiment de l'entraîneur du PSG, Unai Emery. Après ses victoires contre Bastia (7-0) et Metz (2-0) en coupes, le club de la capitale a enchaîné un troisième succès de rang cette année. Une victoire qui permet à Paris de revenir à égalité de points avec Monaco et à deux points du leader niçois. De son côté, le Stade Rennais reste septième à deux points de la cinquième place. Dominateur, Paris aurait pu ouvrir le score dès le coup d'envoi par Cavani qui manque l'immanquable sur un centre de Meunier (1'). Au-dessus au milieu de terrain, Verratti sert la dernière recrue parisienne, Draxler qui frappe mais Costil repousse (9'). A la récupération, Matuidi tente sa chance à vingt-cinq mètres mais voit sa frappe repoussée par le portier rennais (13'). Si la possession est largement parisienne, Rennes ne ferme pas le jeu et tente de construire sur les ailes, notamment sur Grosicki. Sur un service parfait de l'allemand Draxler, Verratti pénètre dans la surface et élimine Costil (29'). Il pense obtenir un penalty mais l'arbitre de la rencontre sanctionne d'un carton l'italien (30'). Même doublette encore, mais dans l'autre sens cette fois ; Verratti sert Draxler d'une superbe passe et l'allemand ouvre son pied pour l'ouverture du score (0-1, 40'). C'est déjà son deuxième but avec Paris, celui-ci lui permet de mener au score à la pause.


Au retour des vestiaires, Paris garde la maîtrise. En manque d'occasion offensivement, Cavani trouve Thiago Motta dans l'espace, l'italien s'écroule après un contact avec Costil (62'). Cette fois encore, l'arbitre de la rencontre sanctionne le milieu parisien d'un carton et n'offre pas de tir au but au PSG, alors que le penalty semblait encore plus flagrant que le premier. Après l'heure de jeu, Rennes commence à pousser pour revenir au score. L'atout principal de l'attaque bretonne, Grosicki, lance Saïd qui frappe du gauche mais Trapp capte le cuir (69'). Plus entreprenants, les joueurs de Christian Gourcuff se créent de occasions, comme par André qui frappe de loin au sol (78') ou par Prcic dont la frappe enroulée flirte avec la lucarne de Trapp (81'). Moins sereins, à l'image de leur coach sur le bord du terrain, les parisiens se montrent tout de même en contre. Bien lancé côté gauche, Ben Arfa sert Rabiot à l'opposé et la frappe enroulé du jeune parisien est sauvée difficilement par Costil (84'). Paris est sous pression dans les derniers instants. Sur sa dernière occasion, sur corner, Saïd frappe mais est contré par la défense parisienne qui parvient finalement à se dégager (90'). Au coup de sifflet final, le parcage visiteur peut exulter ; le Paris Saint-Germain empoche les trois points.

Mes notes :

Stade Rennais : Costil (5/10), Danzé (4,5/10), Gnagnon (5/10), Mexer (5/10), Baal (5/10), André (5/10), Gourcuff (4,5/10), Gelson Fernandes (5/10), Prcic (4/10), Grosicki (5,5/10), Kalulu (5/10).

Paris SG : Trapp (5/10), Meunier (5/10), Marquinhos (5/10), Thiago Silva (5/10), Kurzawa (4,5/10), Thiago Motta (5/10), Matuidi (5,5/10), Verratti (7/10), Lucas (4/10), Draxler (5,5/10), Cavani (4,5/10).



0 vue

Partenaire principal

chez marcel blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube