• Alex

L2, J31 : Lens battu par Brest à Bollaert (mes notes)



La rencontre était attendue par les supporters des deux camps, qui ont la chance de voir évoluer leur équipe respective tout en haut du classement de Ligue 2. Dans un stade Bollaert-Delelis à guichets fermés pour l'un des événements les plus attendus de la fin de saison, le Racing Club de Lens a perdu sa première place, au détriment du Stade Brestois (0-2).

Le RC Lens n'a pas été à la hauteur de l'événement. Dans une ambiance bouillante, les Artésiens n'ont pas été capables de conserver leur première place au classement face à leur dauphin, qu'ils avait battu à l'aller (1-2). Cette fois, ce sont les Brestois, qui ont également pu compter sur le soutien de leurs supporters, qui se sont imposés après une fin de rencontre très engagée. Pourtant, ce sont les Sang & Or qui ont donné le premier frisson du match par Cristian Lopez, qui tacle Johan Hartock dans sa surface, mais qui voit le ballon être repoussé par la barre (9'). Il n'en fallait pas plus pour chauffer encore un peu plus les 37.500 supporters lensois. Mais les hommes d'Alain Casanova sont dominés par les Brestois qui font tourner le ballon et semblent au-dessus techniquement et dans l'engagement. Et à dix minutes de la fin de la première période, c'est Brest qui prend les devants. Sur un coup-franc presque plein axe, Cristian Battocchio bat Nicolas Douchez et donne l'avantage à Brest (0-1, 34'). Les lensois n'y sont plu et, alors qu'il est l'un des meilleurs joueurs de Ligue 2 cette saison à son poste, Benjamin Bourigeaud loupe sa passe en retrait et Neal Maupay frappe au but. Malheureusement pour l'ancien niçois, Nicolas Douchez sauve les siens (45'). A la pause, le Stade Brestois mène sur la pelouse de Bollaert.

Au retour des vestiaires, Alain Casanova tente de redonner des couleurs à son équipe : Thomas Ephestion remplace Habib Habibou. Les Corons, chantés par tout le stade, retentissent dans Bollaert-Delelis. Mais d'entrée, nouveau coup dur pour le Racing puisque Dusan Cvetinovic, pilier de la défense lensoise, sort sur blessure. Lancé côté gauche, Abdallah Zoubir tente de sonner la révolte mais bute sur Johan Hartock pour ce qui est de la seule occasion lensoise en seconde période (67'). Brest veut profiter des difficultés lensoises et Habib Diallo frappe de loin et oblige Nicolas Douchez à s'interposer (73'). Taclé dans son couloir, Kenny Lala pense obtenir un coup-franc mais l'arbitre ne lui donne pas. L'ancien valenciennois revient alors rapidement sur l'attaquant brestois et le tacle violemment, près du banc Breton qui se lève pour protester. Une bagarre générale éclate près du latéral Artésien, qui écope finalement d'un carton jaune (90'). Formé au Racing Club de Lens, Steeven Joseph-Monrose ne se prive pas pour enfoncer le clou et fêter son but avec ses supporters, synonyme de première place (0-2, 90').

Le RC Lens tombe de haut, quinze jours après avoir battu le Stade de Reims en Champagne (0-2) et quatre matchs sans défaite. Brest enchaîne un second succès de suite après s'être imposé face au Stade Lavallois (3-0) lors de la dernière journée. Les deux équipes ne se partagent plus la tête de la Ligue 2 puisque les Bretons prennent un ascendant de trois points et comptent également cinq points de plus que Reims, quatrième. La bonne opération pourrait être pour Strasbourg, lundi, qui peut prendre la deuxième place. La course à la Ligue 1 s'annonce palpitante...

Mes notes :

RC Lens : Douchez (5/10), Lala (4/10), Duverne (6,5/10), Cvetinovic (6/10), Hafez (5/10), Koukou (2/10), Bourigeaud (3/10), Autret (5/10), Zoubir (3/10), Lopez (5/10), Habibou (3/10) puis Ephestion (4/10).

Stade Brestois : Hartock (5/10), Belaud (5/10), Diallo (6/10), Castan (5/10), Nganioni (6/10), Grougi (6/10), Gastien (6/10), Battocchio (6,5/10), Faussurier (5/10), Diallo (5/10), Maupay (4/10).


Crédit : MaLigue2.fr


0 vue

Partenaire principal

senseball
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube