L1, J31 : Paris s'est fait peur mais s'impose


LIGUE 1 - Le Paris Saint-Germain se déplaçait sur la pelouse du Stade Saint-Symphorien pour affronter le FC Metz en match en retard de la 31e journée. Complètement dominateur en première période, le club de la capitale a eu beaucoup plus de mal dans le second acte.

C'est un match très important qui se disputait en Loraine ce mardi après-midi, à quelques heures des premiers matchs retours des quarts de finale de la Ligue des Champions. Un match important en tout point puisqu'il opposait un candidat au titre à un au maintien. Les deux équipes avaient besoin de point, mais comme attendu c'est le champion de France en titre qui a dominé les débats en première période. La possession du ballon (15%-85%), la maîtrise du jeu puis celle du score à la demi-heure du jeu. Alors que la défense Messine avait tenu pendant trente minutes, Edinson Cavani est venu ouvrir le score sur un service parfait de Maxwell après un modèle d'action (0-1, 33'). Metz a craqué et craque à nouveau dans la foulée. Sur le flanc gauche, Maxwell encore lui lance Blaise Matuidi qui conclut d'un pointu du pied gauche (0-2, 36'). A la pause, Paris est très logiquement devant au tableau d'affichage.


Yann Jouffre aurait pu être le héros de ce match

(Crédit photo : 20 Minutes)

Au retour des vestiaires, Paris garde toujours le ballon mais est moins transcendant dans les trente derniers mètres. Sur son banc, Philippe Hinschberger sent qu'il y a un coup à faire devant son public et fait entrer Yann Jouffre et Cheick Diabaté. Et a dix minutes de la fin de la rencontre, les nouveaux entrants font rêver Saint-Symphorien. Sur coup-franc, l'ancien meneur de jeu lorientais réduit le score sur coup-franc (1-2, 78') avant que Cheick Diabaté n'égalise après un centre parfait venu de la droite (2-2, 88'). Le stade est en feu, les supporters Lorrains poussent leurs joueurs. En contre, Ismaïla Sarr fait mal à la défense parisienne et obtient un coup-franc plein axe. Tout le monde retient son souffle dans l'enceinte messine. Yann Jouffre s'élance à nouveau et frappe sur la barre (90'). Paris pense perdre deux points importants dans la course au titre mais sur une énième tentative face à la cage de Kawashima, Blaise Matuidi délivre les hommes d'Unai Emery d'un but de la tête (2-3, 90').

Grâce à ce succès, Paris revient à hauteur de Monaco, qui jouera son match en retard face à Saint-Etienne (J31). Le club de la capitale met Nice à quatre points, à deux journées d'aller affronter les Aiglons à l'Allianz Riviera. Le FC Metz reste quinzième, avec cinq points d'avance sur Lorient, barragiste provisoire.

Le classement de Ligue 1

Mes notes :

FC Metz : Kawashima (4/10), Rivierez (4/10), Bisevac (4/10), Milan (4/10), Udol (3/10), Diagne (3/10), Doukouré (3/10), Phillips (3/10), N'Guette (3,4/10), Lejeune (2/10), Erding (3/10).

Paris SG : Trapp (4/10), Meunier (5/10), Marquinhos (5/10), Kimpembe (5/10), Maxwell (6,5/10), Motta (6/10), Verratti (6,5/10), Matuidi (7/10), Lucas (5/10), Di Maria (5/10), Cavani (6/10).


Edinson Cavani a inscrit son trentième but de la saison en Ligue 1

(Crédit photo : LeParisien)


0 vue

Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube