L1, J35 : battu par Nice, Paris dit adieu au titre


LIGUE 1 - C'était un match décisif pour la fin de saison en Ligue 1 qui se disputait ce dimanche soir à l'Allianz Riviera entre l'OGC Nice et le Paris Saint-Germain, en clôture de la 35e journée de championnat. Après le succès de l'AS Monaco contre Toulouse (3-1), Nice a forcé Paris à dire adieu au titre.

Et comme au match aller, Paris a été mis en grandes difficultés par le Gym. Bousculés, les parisiens n'ont pas eu les moyens de faire le jeu, au détriment d'un Jean-Michael Séri encore bien inspiré. Le milieu de terrain niçois a distillé une nouvelle fois d'excellents ballons à ses coéquipiers d'attaque. Sur son côté droit, l'homme du match Ricardo Pereira a délivré une passe décisive et marqué un but.


Mario Balotelli face à Julian Draxler

(Crédit : 20 minutes)

LE MATCH : GROS MATCH NIÇOIS, PARIS LAISSE FILER LE TITRE

C'était le match le plus attendu de cette seconde partie de saison du côté de Nice. Dans une Allianz Riviera pleine et chaude, les supporters niçois montrent leur soutien à travers des chants et un superbe tifo déployé lors de l'entrée des vingt-deux acteurs. Mais le début de match est à l'avantage du club de la capitale, qui oblige Yohan Cardinale à réaliser un premier arrêt (5'), avant de voir une tête croisée d'Edinson Cavani repoussée par sa défense (17'). De son côté, Nice est réaliste sur sa première occasion, comme à l'aller au Parc des Princes. Servi par Ricardo Pereira, Mario Balotelli élimine Marco Verratti et bat Kévin Trapp d'une frappe puissante du pied gauche (1-0, 26'). Les occasions se font rares devant le but des Aiglons, la seule grosse occasion de la première période étant une frappe de Thiago Motta qui s'envole dans les tribunes (45').

Paris est au pied du mur. Et son entame de la seconde période ne va pas arranger les choses. Trouvé côté droit, Ricardo Pereira rentre dans l'axe et frappe du gauche, et marque un but splendide avec l'aide du poteau (2-0, 48'). Avant l'heure de jeu, Julian Draxler est fauché dans la surface niçoise ; l'arbitre ne bronche pas et l'allemand se "venge" sur Younès Belhanda quelques secondes plus tard. C'est chaud à Nice. Quelques minutes plus tard, sur corner, Thiago Silva reprend le ballon de la tête et Marquinhos prolonge le ballon au fond des filets (2-1, 64'). Paris réduit le score et peut espérer revenir au score. Le PSG remet le pied sur le ballon et domine. Sur un corner de Di Maria repoussé par la défense niçoise, Thomas Meunier tente une lourde frappe qui est captée par Yohan Cardinale (71'). Dans la foulée, Thiago Silva reprend de nouveau le ballon de la tête sur un corner, mais le portier des Aiglons sort le ballon (75'). Les parisiens ne reviendront pas et ils le savent. Dans le temps additionnel, Thiago Motta puis Angel Di Maria sont expulsés. Entre les deux exclusions, sur un centre de Mickaël Le Bihan, Anastasios Donis inscrit le troisième but niçois (3-1, 90').

MES NOTES : BALOTELLI ET RICARDO AU TOP

Nice : Cardinale (7/10), Souquet (6/10), Dante (6/10), Baysse (6/10), Dalbert (6,5/10), Koziello (6/10), Séri (7/10), Belhanda (5/10), Ricardo (8/10), Eysseric (6/10), Balotelli (7,5/10).

Paris : Trapp (4/10), Aurier (4/10), Thiago Silva (6/10), Marquinhos (5/10), Maxwell (non noté), Motta (3/10), Verratti (3/10), Matuidi (5/10), Di Maria (3/10), Draxler (3/10), Cavani (4/10).


Mario Balotelli et Ricardo Pereira, buteurs ce soir

(Crédit : Ouest-France)


0 vue

Partenaire principal

chez marcel blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube