L2, J38 : Lens passe tout près du but


LIGUE 2 - Vainqueur de Niort (3-1) au Stade Bollaert-Delelis vendredi soir dans une magnifique ambiance, le Racing Club de Lens est passé par tous les états. D'abord champion provisoire dans les dix premières minutes, les Sang & Or sont redescendus à la quatrième place en à peine deux minutes...

Scénario cruel pour le Racing Club de Lens. Alors qu'ils n'avaient plus leur destin entre leurs mains, les joueurs et les supporters Artésiens devaient obligatoirement voir l'un des trois premiers au classement ne pas gagner, à savoir Strasbourg, Amiens ou Troyes. Tout était pourtant réuni pour vivre une folle soirée au Stade Bollaert-Delelis, puisque Kermit Erasmus ouvre rapidement le score dans une ambiance sublime (8'). Lens se met rapidement à l'abri par Cristian Lopez qui fait le break, alors que Strasbourg ouvre le score dans le même temps à la Meinau, alors que les Alsaciens marquent un second but dans la foulée. Le RCL a pris la deuxième place synonyme de montée directe pour la Ligue 1, mais Amiens a ouvert le score à Reims et conserve sa place de dauphin. Le match est un peu plus difficile ensuite pour le Racing, et les supporters redonnent de la voix lorsque Sochaux ouvre le score contre Troyes, candidat à la montée. Bollaert applaudit une première fois, puis une seconde à quelques minutes de la mi-temps, lorsque les Lionceaux font le break chez eux face au Troyens. A la pause, Lens est barragiste.


La seconde période est stressante pour le public lensois. Sur le terrain, Lens est un peu plus dominé dans le premier quart d'heure du second acte et concède un but de Dona Ndoh sur penalty avant l'heure de jeu. Mais tout Bollaert va se lever pour un but à 185 kilomètres du Nord, pour l'égalisation du Stade de Reims contre Amiens qui propulse Lens au second rang. Les supporters Sang & Or n'ont pas bronché sur la réduction du score Chamoise et poussent à nouveau leurs joueurs. Le barrage au minimum semble acquis, mais un retournement de situation va tout changer dans les esprits lensois. A Sochaux, au Stade Bonal, le FCSM se fait rejoindre à deux partout, alors qu'il comptait deux buts d'avance. Bollaert ne l'avait pas vu venir et se met à croire en un but sochalien, voire strasbourgeois pour que le Racing accède à l'élite. Mais en deux minutes, le ciel va tomber sur la pelouse lensoise. A Sochaux, Troyes marque puis s'impose. La déception est là, mais Lens fête sa place aux barrages puisqu'au coup de sifflet final, les hommes d'Alain Casanova sont troisièmes. Mais ce que les supporters Sang & Or ne savent pas, c'est que le match entre Reims et Amiens n'est pas terminé, et que le club Picard va aller chercher sa montée quelques secondes après la fin du temps additionnel (90+6'). Les joueurs sont abattus, mais les supporters applaudissent leurs joueurs, qui n'auront pas démérité... sur cette soirée.

Mes notes du match :

Lens : Douchez (8/10), Lala (6/10), Duverne (6/10), Cvetinovic (6/10), Hafez (8/10), Bourigeaud (7/10), Koukou (6/10), Erasmus (8/10), Fortuné (6/10), Habibou (6/10), Cristian (8,5/10).

Niort : Allagbé (4/10), Sambia (5/10), Lahaye (5/10), Choplin (5/10), Kiki (5/10), Bena (5/10), Grange (5/10), Roye (5/10), Dembélé (5/10), Lamkel Zé (5,5/10), Dona Ndoh (6/10).


Strasbourg fête le titre à la maison


A Strasbourg, et on s'y attendait après la superbe saison du club Alsacien, l'autre Racing du championnat de France de Ligue 2 a fêté sa montée et son titre de champion de France après son succès face à Bourg-en-Bresse (2-1).


0 vue

Partenaire principal

senseball
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube