Paris remporte sa onzième Coupe de France



COUPE DE FRANCE - Le Paris Saint-Germain a remporté la Coupe de France de football samedi soir face à Angers SCO au bout du suspense (0-1). Et celle-ci, pour le compte de la 100e édition de la compétition, est historique pour le club de la capitale, qui devient le club le plus titré du tournoi.

Au bout du suspense, le Paris Saint-Germain a remporté son troisième trophée de la saison. Après le Trophée des Champions et la Coupe de la Ligue, l'équipe d'Unai Emery a été sacrée une troisième fois cette saison. Au Stade de France, pour la 100e édition de la compétition, le club de la capitale est venu à bout d'une courageuse équipe d'Angers SCO, dont les supporters étaient montés en nombre dans la capitale. Dans un match assez serré dans lequel Paris n'a pas su prendre l'avantage avant la 90e minute, les Angevins ont frappé une fois sur le poteau et auraient pu marquer avec un peu plus de réussite. Avec un peu plus de chance aussi, les coéquipiers d'Issa Cissokho, buteur contre son camps, auraient pu pousser le tenant du titre en prolongations.

Cela n'a pas été facile pour Paris, pourtant dominateur dans la partie. D'entrée de jeu, le PSG se procure la première occasion par Di Maria, auteur d'une frappe lointaine non cadrée (2'). Actif dans son couloir, Serge Aurier centre fort quelques minutes plus tard et oblige Alexandre Letellier à la parade (9'). Dans la foulée, Blaise Matuidi fait passer un gros frisson dans la tribune noire et blanche mais ne trompe pas la vigilance de Letellier, formé au PSG (11'). Servi par un centre de Marco Verratti, Edinson Cavani, meilleur buteur parisien cette saison, bute sur le portier angevin d'une tête pas assez puissante (12'). L'uruguayen, encore lui, est remuant dans la surface angevine et Romain Thomas dégage le ballon... sur son poteau (24'). L'entame est parisienne, mais Angers réagit. Après un coup-franc de Thomas Mangani mal repoussé par l'arrière-garde parisienne, Nicolas Pépé reprend le ballon de volée et trouve le poteau d'Alphonse Aréola qui n'avait rien vu venir (27'). Les Scoïstes vont enfin rentrer dans leur match. Sur l'action qui suit, Karl Toko-Ekambi élimine Marquinhos et lobe Aréola, heureusement Thiago Silva sauve son camps juste devant Famara Diedhiou (28'). Juste avant la pause, Serge Aurier, côté droit, frappe en dehors de la surface mais aucun parisien ne reprend le ballon devant la cage de Letellier (44'). A la pause, le champion en titre est gêné par une valeureuse équipe angevine, bien poussé par son kop.


Au retour des vestiaires, les hommes de Stéphane Moulin donnent le coup d'envoi. Mais la première occasion est parisienne. Trouvé par Marco Verratti qui lobe la défense angevine, Blaise Matuidi reprend le ballon du pied gauche mais bute sur le gardien du SCO (56'). Dans la foulée, Serge Aurier fait la différence dans son couloir mais est retenu par le maillot par Famara Diedhiou : coup-franc. Un coup de pied arrête excentré parfait pour Angel Di Maria. Du pied gauche, l'argentin enroule sa frappe mais ne trouve que le petit filet de Letellier (58'). A vingt minutes du terme, le capitaine angevin veut prendre ses responsabilités et reprend un ballon de la tête dans la surface parisienne, mais ce n'est pas cadré (70'). Dans les dix dernières minutes, Paris pousse. Les joueurs d'Unai Emery tentent maintenant de faire a différence sur le côté gauche par Maxwell, qui n'obtient pas de penalty alors qu'il est légèrement bousculé par Nicolas Pépé (82'). Paris pousse et, servi par Javier Pastore, Edinson Cavani s'essaie d'un pointu du pied gauche mais ne cadre pas (84'). Une énorme occasion suivie de celle de Di Maria, contré (88'). Mais sur un ultime corner, frappé par Di Maria, Issa Cissokho, au duel avec Blaise Matuidi, marque contre son camps (0-1, 91'). C'est cruel pour l'ancien nantais.

Le Paris Saint-Germain profite de cet but pour remporter une troisième Coupe de France de suite, une onzième dans son histoire. Le club de la capitale devance d'une Coupe son rival marseillais, resté bloqué à dix trophées remportés dans la compétition. Dans une saison moins réussie que les précédentes, Paris remporte son troisième trophée de la saison.

Après avoir éliminé Guingamp, Bordeaux et le CA Bastia notamment, Angers voit son rêve de trophée s'arrêter. Mais les hommes de Stéphane Moulin, maintenus pour la deuxième saison consécutive en Ligue 1, tenteront de rééditer l'exploit d'aller au Stade de France la saison prochaine.

Mes notes :

Angers : Letellier (7,5/10), Cissokho (5/10), Traoré (6/10), Thomas (7/10), Manceau (4/10), Santamaria (5/10), N'Doye (5/10), Mangani (5/10), Toko-Ekambi (5,5/10), Pépé (5/10), Diedhiou (4/10).

Paris : Areola (6/10), Aurier (6/10), Marquinhos (6/10), Thiago Silva (6/10), Maxwell (6/10), Motta (6/10), Verratti (7/10), Matuidi (6/10), Draxler (4,5/10), Di Maria (5/10), Cavani (5/10).


Photos : PSG.fr


0 vue

Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube