Interview de Yohan Mollo : "J'avais besoin de repartir à zéro"

Mis à jour : avr. 13


Crédit : Zénit et Y.Mollo


INTERVIEW - Ancien joueur de Ligue 1, Yohan Mollo (27 ans) a accepté de répondre à mes questions. Disponible, le joueur du Zénit Saint-Petersbourg est revenu sur sa carrière, ses meilleurs souvenirs et de sa vie en Russie.



"Ma passion, c'est mon père qui me l'a donnée", se souvient Yohan Mollo, attaquant formé à l'AS Monaco et qui évolue désormais au Zénit Saint-Pétersbourg, quatre fois champion de Russie qui affiche également une Coupe de l'UEFA à son palmarès. Sélectionné à huit reprises en Equipe de France Espoirs, le joueur qui évoluait la saison dernière au Krylia Sovetov en Russie a remporté son premier titre à seulement 18 ans, en étant sacré champion de France des réserves avec la réserve monégasque. Malgré ses apparitions avec les jeunes tricolores, le meneur de jeu n'a pas de regret : "Les regrets, tu les as quand tu te bats à armes égales. Mais dans ce monde-là, c'est rare alors dans un coin de ta tête. Tu y penses mais ce n'est pas une fixette parce que d'autres ont des qualités et si ce n'est pas toi, ce sera forcément un autre".



Considéré comme un des grands espoirs de la formation de l'AS Monaco, Yohan Mollo fait ses débuts dans l'élite en octobre 2008 face à l'OGC Nice dans le derby de la Côte d'Azur. "Mon premier match, c'était juste un échantillon de mes années d'acharnement, rien de plus, rien de moins. J'ai toujours été très dur avec moi : quand un match est fini, je pense à celui qui va arriver. Ça va super vite. Je n'ai pas eu le temps de savourer, mais j'étais très heureux à ce moment". Alors qu'il fait partie des révélations de la saison dans le club de la Principauté en 2009, une blessure le stoppe dans sa progression la saison suivante. Passé notamment par Caen puis Nancy où il réalise deux saisons abouties en temps de jeu, il s'engage en 2013 avec l'AS Saint-Etienne. C'est chez les Verts qu'il remporte le premier trophée de sa carrière professionnelle avec la Coupe de la Ligue contre Rennes. "Mon meilleur souvenir, c'était de voir mon nom sur mon premier maillot professionnel et un des mes plus beaux souvenirs, c'est la victoire en Coupe de la Ligue avec Saint-Etienne. C'était une grande émotion", me décrit-il.



Après un court passage au Krylia Sovetov entre 2015 et 2016, Yohan Mollo a donc réussi à taper dans l’œil dans des plus grands clubs actuels de Russie : le Zénit. Entraîné par l'Italien Robert Mancini qui a notamment entraîné l'Inter Milan, la Lazio ou Manchester City, le club russe possède des éléments de haut niveau dans son effectif. Les anciens défenseurs de Chelsea Branislav Ivanovic et Yuri Zhirkov ainsi l'ancien du Real Madrid Javi Garcia évoluent comme Yohan Mollo au Zénit. L'ancien de Nancy est donc bien entouré et s'adapte à la vie russe."La vie est agréable. Le climat est froid mais ça ne me dérange pas plus que ça, je m'adapte. La grosse différence avec le football français est que c'est un jeu moins calculé, plus direct, ouvert ou totalement fermé. Tu as les deux opposés, tout dépend les équipes que tu joues".

"Psychologiquement, j'ai fait preuve de ténacité toute ma vie et cette détermination m'a donné envie de redémarrer un cycle."

Habitué du plus haut niveau du football français, Yohan Mollo commençait à rencontrer des difficultés sur la fin de son aventure à l'AS Saint-Etienne. Celui qui a déjà connu 7 clubs en presque dix ans de carrière explique son choix : "Pourquoi avoir rejoint la Russie ? J'avais besoin de repartir à zéro. Psychologiquement, j'ai fait preuve de ténacité toute ma vie et cette détermination m'a donné envie de redémarrer un cycle où on jugerait juste mes performances". Aujourd'hui à plus de 6 000 kilomètres de la France, Yohan Mollo garde néanmoins un œil sur le pays et ses anciens clubs comme le SM Caen d'où il garde de bons souvenirs. "De mon passage à Caen, je retiens un public chaleureux, une ville accueillante et passionnée par son équipe et cela me correspondait bien. Je ne regrette pas. Je suis encore mes anciens clubs, je regarde ce qu'il s'y passe. C'est normal".


Tout fraîchement arrivé au Zénit, Yohan Mollo n'est pas encore un titulaire indiscutable dans son équipe. L'ancien nancéien ne joue pas beaucoup et est un peu déçu pour le moment de son temps de jeu. Mais le français ne veut pas abandonner : "Mes performances, il n'y en n'a pas eu beaucoup parce qu'on m'a promis des choses qui ne se sont jamais passées. Mais ce n'est pas une raison pour abandonner alors je vais faire ce que j'ai toujours fait : travailler !".


Crédit : Zénit

Je remercie Yohan Mollo pour ses réponses, sa sympathie et sa disponibilité.


12 vues

Partenaire principal

senseball
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube