Interview : défenseur à l'US Créteil Lusitanos, Lionel Samba se décrit


INTERVIEW - Défenseur à l'US Créteil Lusitanos, Lionel Samba, 18 ans, a accepté de répondre à mes questions. Il revient sur son parcours jusqu'à aujourd'hui et dévoile ses objectifs, dont celui de jouer un jour dans le monde professionnel.

Peux-tu te présenter et revenir sur ton parcours ?

Je joue en ce moment au poste de défenseur central à l'US Créteil Lusitanos. A l'âge de 12 ans, j'ai commencé le foot à l'US Vendoeuvre, un club de la banlieue nancéenne. Ensuite j'ai joué au GS Neuves Maisons où j'ai fait une bonne saison ; j'ai été en sélection de Lorraine. Après ça, je suis parti jouer à l'AS Pagny sur Moselle. Je devais signer en Belgique à Virton mais j'ai eu des soucis de papiers donc j'ai finalement rebondi à Epinal en U17 nationaux. Après une saison j'ai fait des essais au DFCO puis j'ai signé à l'US Créteil.

Comment t'es venue la passion du football ? As-tu d'autres passions ?

J'ai toujours été passionné de foot mais je ne m'étais jamais inscrit dans un club. J'habitais dans un quartier, où le foot est le sport roi ; tout le monde joue au foot, tu joues au foot pour oublier tes problèmes et pour passer le temps... J'ai toujours été passionné mais je me suis inscris tard dans un club. Ensuite, je ne sais pas si on peut parler de passion, mais j'aime beaucoup écouter de la musique ou regarder des reportages.


Lionel Samba, debout, troisième en partant de la gauche.

Quels sont tes objectifs cette saison ainsi que ceux du clubs ?

Mes objectifs personnels sont évidemment de jouer le plus haut possible. Si on peut accrocher les gros on n'hésitera pas. Cette saison je vais continuer à travailler dur car l'objectif en U19 est clairement de jouer la montée. Quand on est un club comme Créteil, on vise l'excellence, c'est-à-dire la montée. Chez les pros, je pense que l'objectif est de remonter parce que c'est une année délicate pour nous ; il nous reste un an de statut pro donc il faut absolument remonter si on ne veut pas le perdre.

As-tu un modèle à ton poste, un joueur dont tu t'inspires ?

Oui bien-sûr. A mon poste, j'aime beaucoup Pepe (Besiktas, Portugal) et sa façon de jouer : il est agressif, dur sur l'homme et a une bonne relance. Je regarde aussi beaucoup Eric Bailly (Manchester United, Côte d'Ivoire) et Antonio Rüdiger (Chelsea, Allemagne).

Quel joueur t'a fait aimer le football ?

Je dirais Ronaldinho.

Quels sont tes rêves dans le métier de footballeur ?

D'abord, je ne suis pas quelqu'un qui a des rêves car je ne suis pas un rêveur. Je n'ai que des objectifs dont celui de faire la plus belle carrière possible.

As-tu un club de coeur ?

Depuis mes 6 ans je suis supporter du Paris Saint-Germain, c'est mon club de coeur.

Que penses-tu du coup de l'arrivée de Neymar ?

Je pense que c'est une bonne chose pour le club d'abord puis pour le championnat français. Ca prouve que le championnat français est attractif et attire de grands joueurs et ça va permettre à tous les autres clubs d'avoir des retombées. Neymar, ça va faire venir des gens au stade etc... Il y aura forcément des retombées positives pour la Ligue 1 Conforama.


Lionel Samba

Dans quel stade tu rêverais de jouer ?

C'est une question difficile parce qu'il y a beaucoup de stades qui me plaisent mais je dirais Stamford Bridge, le stade de Chelsea.

Est-ce qu'un joueur comme Sébastien Puygrenier te donne des conseils ?

On ne se croise pas souvent. Quand les pros sortent de soins, on y entre. Si je vois Puygrenier, je vais discuter avec. Il joue au même poste que moi, donc je vais prendre des conseils. En plus il a fait une grosse carrière et je lui rappellerai quand je le verrai. Lorsqu'il jouait à Nancy, j'allais le voir au stade et puis je l'avais vu au Tournoi du Fair-Play. Je devais avoir 13 ans et je lui avais fait une blague. Tout le monde avait rigolé sauf lui. Je lui avais dit "Salut Seb, tu sais, chez moi j'ai un puits et un grenier...". Massadio Haïdara (alors défenseur à l'ASNL, ndlr) qui était avec moi avait rigolé. Et maintenant on dans le même club.

Penses-tu avoir les qualités pour jouer dans le monde professionnel ?

Bien-sûr. Franchement, si je pensais ne pas avoir les qualités pour être joueur professionnel je n'aurais pas voulu faire ça et j'aurais arrêté. Si tu penses que tu n'es pas capable, ça ne sert à rien de travailler dur pour quelque chose.

Quels sont justement tes qualités et tes points faibles selon toi ?

Pour ce qui est de mes qualités ; je suis agressif, dur sur l'homme, très fort dans le jeu aérien, je suis aussi fort en un contre un et ai une assez bonne lecture de jeu. Après pour ce qui est de mon point faible, c'est ma vitesse. Je ne suis pas très rapide et si je dois citer un point faible, c'est celui-là mais j'essaie de compenser par mon placement.

Le mot de la fin ?

Je tiens à remercier mes coachs, en particulier Jérôme Mackowiak et Hamza Brikat ainsi que ma famille surtout ma maman. Et je fais un petit clin d'œil à mon quartier le Vand'est.


Je remercie Lionel pour sa disponibilité et sa sympathie. Je lui souhaite une bonne saison et une belle carrière.


Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube