Pas d'exploit pour le Gym (résumé, réactions et notes)


LIGUE DES CHAMPIONS - En barrage retour de Ligue des Champions, l'OGC Nice s'est incliné face à Naples à l'Allianz Riviera. Battus à l'aller par deux buts d'écart, les Aiglons n'ont pas réalisé d'exploit et se sont inclinés sur le même score qu'il y a six jours.

On croyait encore un peu à un exploit Niçois. Battu à l'aller, Nice espérait pouvoir bousculer un peu plus son adversaire ce mardi soir, profitant notamment des arrivées dans le groupe de Mario Balotelli et Wesley Sneijder. Mais malgré ces atouts supplémentaires sur le front de l'attaque, les Aiglons sont restés inoffensifs et n'ont pas inquiété leur adversaire Napolitain. L'attaquant Italien n'a pas du tout inquiété l'arrière-garde Napolitaine tandis que le meneur de jeu Néerlandais n'a pas fait de différence. Les visiteurs, pourtant en manque de réalisme tout comme au match aller, ont marqué par deux fois en seconde période. Dominateurs en première période, les Italiens s'en seraient mordu les doigts s'ils ne s'étaient pas qualifiés sur la Côte d'Azur. Le marche était donc trop haute pour le Gym.

Lorenzo Insigne, Dries Mertens, José Callejon et Jorginho ont encore fait beaucoup de mal à la défense Niçoise. Dante et Maxime Le Marchand ont beaucoup souffert au duel et ont été gênés à la relance. En grand manque d'efficacité, Naples a attendu le retour des vestiaires pour plier la rencontre. Alors que Balotelli n'est pas revenu sur la pelouse, Nice est à dix contre onze et défend mal face à Hamsik qui peut trouver un Callejon buteur au second poteau (48'). Seul, l'attaquant Espagnol est oublié de tout marquage par Christophe Jallet, en difficulté sur son côté gauche.


Reuters

Principal danger Niçois, Allan Saint-Maximin a mis le feu à la défense Napolitaine mais n'a jamais su terminer ses actions. L'ancien de Monaco a toujours loupé ses centres et n'a pas été efficace dans les derniers mètres. Le feu follet est la seule satisfaction offensive de la partie côté Aiglon. Remplaçant en début de rencontre, le jeune Knepe Ganogo a apporté sa vitesse lors de son entrée en jeu à la place d'un très inutile Mario Balotelli. Le jeune buteur Niçois aurait même pu égaliser pour Nice s'il n'avait pas raté son face à face avec Pepe Reina (83').

Malgré cette occasion, Nice va s'incliner dans cette rencontre et sortir de cette C1. En fin de rencontre, le Gym est de nouveau surpris et puni après un nouvel enchaînement Italien. Trouvé côté gauche, Faouzi Ghoulam sert parfaitement Lorenzo Insigne qui breake (89'). Ensuite, Vincent Marcel peut trouver Pierre Lees-Melou qui frappe sur la barre. Symbole du manque d'efficacité Niçois. Nice s'incline donc très largement sur l'ensemble des 180 minutes. Une marche trop haute pour le Gym, qui retrouvera la Ligue Europa à partir de septembre.

Mes notes :

OGC Nice : Cardinale (5/10), Souquet (3/10), Dante (3/10), Le Marchand (3/10), Jallet (4/10), Seri (4/10), Tameze (5/10), Walter (3/10), Sneijder (3/10), Saint-Maximin (4,5/10), Balotelli (1/10).

NICE 0-2 NAPLES - LIGUE des CHAMPIONS - Barrages

Stade : Allianz Riviera - Arbitre : D. Skomina

OGC NICE : Cardinale, Souquet, Dante, Le Marchand, Jallet, Tameze, Seri, Walter, Sneijder, Saint-Maximin, Balotelli.

NAPLES : P. Reina, Hysaj, Albiol, Koulibaly, Ghoulam, Allan, Jorginho, Hamsík, Callejón, Mertens, Insigne.



2 vues

Partenaire principal

chez marcel blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube