Paris atomise le Celtic et lance sa saison Européenne (résumé et notes)


LIGUE DES CHAMPIONS - Le Paris Saint-Germain lançait sa saison Européenne mardi soir au Celtic Park. Le club de la capitale l'a parfaitement lancée en atomisant le champion d'Ecosse en titre avec une grande facilité. Bien entouré, Edinson Cavani a marqué son premier doublé de la saison en C1.

Paris extrêmement dominateur et efficace

On attendait les joueurs de Brendan Rodgers durs sur l'homme, ils l'ont été et Neymar et compagnie en ont fait les frais. Mais comme attendu, il n'y a pas eu match à Glasgow et le public Ecossais n'a pas pu faire gagner de point à son équipe face à une équipe Parisienne beaucoup trop forte. Et les coéquipiers d'Edinson Cavani n'ont pas attendu pour se montrer dangereux. Dominateurs et le ballon en leur possession, les Parisiens se voient logiquement refuser un but de l'attaquant Uruguayen sur une passe de Neymar au quart d'heure de jeu. La star Brésilienne, qui a perdu mardi soir plus de ballons qu'à son habitude, a pourtant montré la voie en ouvrant le score d'une frappe du droit placée sous la barre de Craig Gordon (0-1, 19'). Et l'ancien attaquant de Santos est également impliqué sur le but du break, signé Kylian Mbappé. Après avoir traversé la moitié de terrain Ecossaise pour servir Marco Verratti, le numéro dix Parisien remise de la tête pour le joueur Tricolore qui finit (0-2, 34'). Le break est fait, mais le PSG ne s'arrête pas pour autant. A cinq minutes de la pause, Edinson Cavani obtient un penalty après un accrochage avec Simunovic. Le Matador ne se fait pas prier pour le transformer, et frappe côté droit, lui qui a l'habitude de frapper sur la gauche (0-3, 40').

Un peu plus dans la gestion au retour des vestiaires, Paris se fait bouger dans les duels. Alors que le public du Celtic Park a déjà perdu espoir, il a besoin d'une énorme faute d'Anthony Ralston sur Thiago Motta pour se réveiller et se remettre à encourager son équipe. Le défenseur Ecossais se rend, par ailleurs, coupable de plusieurs grosses fautes, comme celle sur Neymar en fin de rencontre. Sur son banc, Unai Emery sent lui qu'il faut changer quelque chose et décide de passer en 4-2-3-1 à l'heure de jeu. Le Tacticien Espagnol sort Adrien Rabiot pour Julian Draxler, qui redonne vie au milieu Parisien. L'Allemand porte à plusieurs reprises le ballon vers l'avant et combine avec Neymar, qui frappe hors-cadre à deux reprises (68', 71'). Mais le numéro 23 du PSG va se montrer décisif sur le quatrième but Parisien. L'Allemand centre devant le but du Celtic où Mikael Lustig marque contre son camps (0-4, 83'). Les Ecossais craquent à nouveau en fin de rencontre, et concède un but magnifique d'Edinson Cavani qui conclut de la tête une action orchestrée par Layvin Kurzawa dans le couloir gauche (0-5, 85').


Le benjamin et le vétéran du groupe Parisien s'entendent déjà à merveille...

PSG.fr

Aréola décisif et en confiance

Si le Paris Saint-Germain a été efficace dans la récupération et face au but adverse, il l'a aussi et surtout été défensivement. Si Layvin Kurzawa a encore montré des signes de faiblesse dans son couloir, Dani Alves et la charnière centrale sont restés très solides. Considéré comme l'un des points faibles du onze Parisien, Alphonse Aréola a été décisif, réalisant pas moins de cinq parades. Face à Leigh Griffiths (22', 47'), Scott Sinclair (42', 64'), et Tom Rogic (86'), le portier formé dans la capitale n'a jamais plié et su garder sa cage inviolée.

Le PSG déjà leader de son groupe

Si c'est pour le moment anecdotique, Paris est bien en tête de son groupe à l'issue de la première journée. Le club de la capitale devance le Bayern Munich, vainqueur d'Anderlecht (3-0) à l'Allianz Riviera en supériorité numérique. Le champion d'Allemagne Bavarois est le prochain adversaire des coéquipiers de Neymar, et cette rencontre sera déjà déterminante pour le classement finale du groupe B.

Mes notes :

Celtic FC : Gordon (2/10), Ralston (2/10), Tierney (3/10), Simunovic (2/10), Lustig (2/10), Ntcham (3/10), Brown (2/10), Sinclair (4,5/10), Amstrong (2/10), Roberts (4/10), Griffiths (4/10).

Paris SG : Aréola (7/10), Dani Alves (6/10), Marquinhos (6/10), T. Silva (6/10), Kurzawa (5,5/10), T. Motta (7/10), Verratti (7/10), Rabiot (8/10), Mbappé (7/10), Neymar (7/10), Cavani (8/10).


Kylian Mbappé, Neymar et Edinson Cavani ; le trio qui fait rêver l'Europe a de nouveau été décisif. Et ce n'était "que" Metz.

PSG.fr


0 vue

Partenaire principal

senseball
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube