Ligue des Champions : Monaco tombe de haut


LIGUE DES CHAMPIONS - Les demi-finale de la C1 paraissent bien loin pour l'AS Monaco, battu par le FC Porto sur son terrain. Lourdement défait, le club du Rocher s'est incliné à domicile par trois buts d'écart pour la première fois de son histoire en Ligue des Champions.

Monaco tombe de haut. En forme ces dernières semaines malgré sa défaite à Nice, l'équipe de Leonardo Jardim s'est lourdement inclinée chez elle face au FC Porto. L'équipe de Sergio Conceicao est venue s'imposer en Principauté sur le même score qu'il y a treize ans en finale de la Ligue des Champions, laissant planer le doute sur l'avenir du champion de France en titre dans la compétition. Après un premier match nul sur la pelouse de Leipzig, Monaco pointe à la dernière place de son groupe. Un bilan inquiétant pour une équipe qui avait atteint les demi-finale de la compétition la saison dernière.

Il a manqué à Monaco ce qui faisait son bonheur la saison dernière ; un éclair de génie de Bernardo Silva, la technique de Kylian Mbappé ou la puissance et la qualité de centre de Benjamin Mendy. Bougée dans les duels et mangée défensivement lorsque Porto s'est mis à contrer, Monaco s'est pourtant montré dangereux dans les premières minutes. Sur deux bons ballons de Rachid Ghezzal, ni Falcao (3') ni Diakhaby (8') n'ont su tromper la vigilance d'Iker Casillas. Sans un contrôle raté, Adama Diakhaby aurait pu inquiéter l'ancien gardien du Real Madrid (30'), et sur la contre-attaque, Porto fait mouche. Alors que la défense Monégasque ne parvient pas à se dégager, Diego Benaglio repousse deux frappes avant de sombrer face à Vincent Aboubakar (31'). Auteurs d'un jeu rapide et direct, les Portugais se montrer de plus en plus dangereux devant la cage des Rouge et Blanc. Et sur un long ballon en profondeur, Moussa Marega sert Vincent Aboubakar qui s'offre un doublé (70'). Monaco va tenter de réagir et de revenir dans le match par Radamel Falcao, qui frappe sur la barre (71'). Mais El Tigre n'est pas en réussite ce soir, tout comme l'ensemble de son équipe qui va concéder un troisième but par Miguel Layun, trouvé par Aboubakar, dans les derniers instants (89').

Vainqueur de Leipzig (2-0), Besiktas en a profité pour prendre la tête du groupe mardi soir avec six points à son compteur. Avec un seul petit point, Monaco se retrouve en quatrième position, et devra s'imposer en Turquie lors de la prochaine journée pour rester dans la course. Cette défaite est évidemment inquiétante pour l'AS Monaco, qui a mal débuté sa saison Européenne. Mais une fois Keïta Baldé, Youri Tielemans et Stevan Jovetis bien intégrés, le club du Rocher pourra de nouveau faire mal. Parce qu'Adama Diakhaby a de nouveau montré des signes de fragilité dans un rendez-vous comme celui-ci, tandis que Thomas Lemar n'a pas encore retrouvé son meilleur niveau. L'homme du match et l'ancien de Ligue 1 Vincent Aboubakar a marqué un doublé et délivré une passe décisive.



0 vue

Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube