Fékir mène Lyon, Meunier sauve Paris


LIGUE 1 CONFORAMA - Vendredi soir, Lyon s'est offert un succès important face à l'AS Monaco au Parc OL (3-2) grâce à un grand Nabil Fékir. Cet après-midi, le Paris Saint-Germain a profité du match nul du club du Rocher pour compter six points d'avance sur le champion de France en titre.

Un grand Nabil Fékir mène Lyon face à Monaco : un tournant dans la saison de l'OL ?

Cette semaine, le choc du weekend se jouait un vendredi soir. Et au Parc OL, on a sans doute déjà trouvé le joueur de la 9e journée de Ligue 1. Face à l'AS Monaco, Nabil Fékir, étincelant, a mené ses coéquipiers vers un succès important pour la suite de la saison. Auteur d'un doublé, le meneur de jeu Lyonnais est en passe de retrouver son meilleur niveau, celui qu'il avait avant sa grave blessure. Non sélectionné en Equipe de France pour le dernier rassemblement des Bleus, Nabil Fékir retrouvera très certainement rapidement le maillot Tricolore à ce niveau-là.

Très tôt dans la partie, le capitaine des Gones a montré la voie aux siens. Côté gauche, c'est lui qui amène l'ouverture du score de Mariano Diaz (11') d'un centre parfait du pied gauche au second poteau de Danijel Subasic. Auteurs d'un excellent début de match, les Lyonnais sont cependant rejoints par les Monégasques au score dans les minutes qui suivent. Sur un contre rapide, Rony Lopes trompe Anthony Lopes sur un service parfait de Keïta Baldé dans la profondeur (17'). Mais l'OL va reprendre l'avantage par l'inévitable Nabil Fékir, servi par Ferland Mendy après un joli mouvement collectif (23'). Et sur une nouvelle contre-attaque efficace, Monaco va de nouveau revenir au score, par Adama Traoré, qui marque d'une belle reprise de volée après un ballon mal dégagé par la défense Lyonnaise (34').

Il faut attendre la fin d'une seconde période moins spectaculaire que la première pour voir Lyon s'imposer, dans le temps additionnel de la rencontre. Sur un coup-franc qu'il a obtenu, l'homme du match Nabil Fékir bat Danijel Subasic d'une frappe enroulée du pied gauche (90'). Trois points qui permettent à l'OL de se replacer au pied du podium, avant les rencontres de Bordeaux et de Marseille, qui ira à Strasbourg dimanche soir (21h00). Pour Monaco, qui laisse filer Paris seul en tête, c'est un nouveau mauvais résultat. Et après avoir perdu deux points dans le temps additionnel face à Montpellier avant la trêve, le champion de France a perdu son deuxième match de la saison en championnat. Inquiétant avant d'affronter le Besiktas ?


Nabil Fékir, buteur, sur un centre de Ferland Mendy vendredi soir - Le Progrès

Paris, sauvé par Thomas Meunier, prend ses distances au classement : le trou déjà fait ?

Et de cette défaite de l'AS Monaco, c'est Paris qui en profite le plus. En déplacement à Dijon, le PSG a mis son principal concurrent au titre à six points. Sans Edinson Cavani, Marco Verratti ou encore Thiago Motta, Paris pensait pouvoir s'en remettre au duo le plus cher de l'histoire Neymar-Mbappé. Mais inefficaces, les deux artilleurs de l'attaque Parisienne n'ont pas trouvé la solution dans une défense Dijonnaise très solide et face à un énorme Baptiste Reynet. Et Paris a dû attendre son héro du jour, Thomas Meunier, pour marquer.

Comme souvent quand Paris se déplace, il provoque l'euphorie. A Dijon cet samedi après-midi, le stade Gaston-Gérard affichait complet. Venus nombreux pour observer les performances de Neymar et Kylian Mbappé notamment, les supporters Dijonnais ont poussé leurs joueurs pendants 90 minutes et n'ont jamais cessé d'y croire. A fond derrière leur équipe, ils n'ont pas laissé tombé les hommes d'Olivier Dall'Oglio, même quand Thomas Meunier a trompé Baptiste Reynet pour la première fois (70'). Alors qu'il devait céder sa place, le Belge est finalement resté sur la pelouse pour aller au terme d'une rencontre sur laquelle il a énormément pesé. Et si on a pensé à ce moment-là que Paris allait s'imposer par la plus petite des marges, c'était sans compter sur Benjamin Jeannot. A trois minutes de la fin du temps réglementaire, l'attaquant Dijonnais reprend de volée un ballon dégagé par Presnel Kimpembé. A 30 mètres, sa lourde frappe trompe Alphonse Aréola et fait chavirer Gaston-Gérard (87'). Tel un match de Coupe de France, le public Bourguignon va pousser le DFCO pour tenter de réaliser l'exploit de l'année. Mais le PSG et plus particulièrement Thomas Meunier sont en réussite dans cette fin de match. Côté gauche, Kylian Mbappé élimine Valentin Rosier et sert le latéral Parisien qui, seul au second poteau, inscrit un doublé (90').

Grâce à ce difficile succès, le PSG d'Unai Emery compte six ponts d'avance sur l'AS Monaco, à quelques jours de défier Anderlecht en Ligue des Champions. Le club de la capitale est das une position confortable en championnat et pourra certainement compter sur les retours de Cavani et Verratti pour se rapprocher de la qualification pour les 1/8e de finale de la C1.


Thomas Meunier, héro du weekend côté Parisien - PSG.fr


0 vue

Partenaire principal

senseball
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube