Ô Monaco...



LIGUE 1 CONFORAMA | PHOTOS - J'ai profité de mes vacances dans le sud de la France pour assister à la rencontre entre l'AS Monaco et l'Amiens SC, au stade Louis II. Une rencontre à enjeu pour les Monégasques, qui ont cependant concédé un triste match nul devant leurs supporters.

Pour ma première en tant que spectateur au stade Louis II, je n'ai pas été gâté. Malgré l'importance du match et la présence de quelques grands joueurs sur la pelouse, Monaco et Amiens ont fait match nul sans marquer de but sur le Rocher. Peu inspirés, Thomas Lemar et les siens ne sont pas parvenus à faire sauter le verrou amiénois et ont buté sur la solide charnière Gouano-Adénon. Pas dans un grand soir, les Monégasques auraient même pu concéder l'ouverture du score sans un arrêt miraculeux de leur portier Danijel Subasic.

Ce n'était pourtant pas l'enjeu qui manquait. Au moment d'arriver au stade, les joueurs de Leonardo Jardim savent que l'Olympique Lyonnais s'est imposé dans l'après-midi face à Nantes (2-0), leur prenant la seconde place au classement. Pas d'affolement cependant pour les champions de France 2017, qui n'ont qu'à l'emporter sur le promu amiénois pour récupérer leur bien. Mais malgré l'importance du rendez-vous, les joueurs du Rocher, privés notamment de Keïta Baldé et Stevan Jovetic, n'ont pas su prendre l'ascendant sur leur adversaire.

Si les supporters de l'ASM ont brandi une banderole de mécontentement - lors de l'entrée des joueurs - et ont sifflé leurs joueurs lors du coup de sifflet final, c'est bien parce que leur équipe est méconnaissable depuis plusieurs semaines. Un groupe défiguré caractérisé par le faible niveau de Fabinho, largement en-dessous du niveau qu'il avait affiché la saison dernière, et à un Thomas Lemar qui ne met plus un pied devant l'autre à un poste qui n'est pas le sien. Si l'entrée du jeune Adama Diakhaby en seconde période a mis le feu au couloir droit amiénois et réveillé une partie de l'enceinte monégasque, elle n'a pas suffi à tromper la vigilance de l'arrière-garde des visiteurs.

Remplacé par le jeune Moussa Sylla en seconde période, Andrea Raggi, l'un des "chouchous" de Louis II, a fait une sortie marquante. Sorti à l'autre bout du terrain alors que les joueurs ont l'habitude de sortir près des bancs de touche, le défenseur italien est passé par-dessus les barrières pour offrir son maillot à un jeune supporter. La fin de rencontre a aussi été marquée par l'expulsion de deux joueurs : Adama Diakhaby et Prince-Désir Gouano.

C'est donc la crise sur le Rocher. Un temps deuxième avec une avance considérable sur ses poursuivants olympiens, l'AS Monaco se retrouve désormais à tenter d'arracher une place sur le podium pour viser la Ligue des Champions. De son côté, la discrète formation de Christophe Pélissier a très certainement assuré sa place en Ligue 1 la saison prochaine...



0 vue

Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube