Les Bleus qualifiés pour les huitièmes de finale après leur victoire (résumé et notes)


COUPE DU MONDE - Les Bleus ont battu le Pérou (1-0) ce jeudi malgré une fin de match compliquée. Après son succès contre l'Australie lors du premier match, l'Equipe de France est déjà qualifiée pour les huitièmes de finale du Mondial russe.

Ce fût une nouvelle fois très difficile pour les hommes de Deschamps. Dans l'originale enceinte de Iekaterinbourg, les Bleus ont réussi à se défaire d'une coriace équipe péruvienne qui leur a tenu la dragée haute. La possession du ballon en leur faveur, les sud-américains auraient pu revenir au score si la frappe de Pedro Aquino ne s'était pas écrasée sur l'équerre du but de Hugo Lloris en début de seconde période. Alors que la prestation française avait déçu samedi dernier lors du match contre l'Australie, celle d'aujourd'hui n'a pas totalement rassuré même si certains points positifs peuvent être tirés de cette partie. Cette courte victoire contre le Pérou a surtout démontré une bonne fois pour toutes qu'il n'y a pas de petite équipe dans cette Coupe du Monde. Malgré cela, les péruviens, déjà battus lors de la première journée face au Danemark, sont d'ores et déjà éliminés de la compétition.

Les Bleus ont tremblé jusqu'au bout. C'était attendu, mais ils auraient certainement pu faire mieux dans la maîtrise du ballon. Dès l'entame de la rencontre, le Pérou, bien présent dans les duels, a mis la pression sur l'Equipe de France. Mais les meilleures occasions de la première période sont tricolores et les Bleus montent en régime au fur et à mesure du premier acte. Bien trouvé dans sa relation avec Olivier Giroud, Antoine Griezmann s'est procuré une belle occasion en reprenant de volée du remise du numéro neuf français. Dans son couloir, Kylian Mbappé s'est de plus en plus distingué et c'est lui qui a montré la voie aux Bleus en ouvrant le score. A la conclusion d'une belle action entre Paul Pogba et Olivier Giroud dont la frappe croisée a été déviée, le jeune parisien a inscrit son deuxième but dans la compétition. L'Equipe de France a montré un visage séduisant durant la première période. Un tout autre état d'esprit que face à l'Australie incarné par la doublette Kanté-Pogba, très bons au milieu en première période.


Après l'ouverture du score de Kylian Mbappé, les Bleus ont donné le sentiment d'être lancés dans cette rencontre et de pouvoir marquer un second but. Un second but qui aurait pu être bien utile tant la deuxième mi-temps a été compliquée pour les joueurs de Didier Deschamps. Privés de ballons, les français ont beaucoup couru en seconde période et ne se sont pas vraiment montrés dangereux. Dans un rôle plus défensif, Paul Pogba a été mis plus en difficulté qu'en première période au milieu de terrain, même si son compère N'Golo Kanté a bien tenu la baraque. Défensivement, les tricolores ont vécu une fin de partie mouvementée. La charnière centrale composée de Raphaël Varane et de Samuel Umtiti a plié à plusieurs reprises. Mais elle n'a pas rompue, alors que le barcelonais est resté au sol après une béquille de Jefferson Farfan.

En attaque, le retour d'Olivier Giroud a fait du bien. Sa complicité avec Antoine Griezmann et sa capacité à jouer dos au but lui ont permis de prouver qu'il était indispensable à la composition de Didier Deschamps. En plus de son jeu de corps qui a beaucoup aidé les Bleus dans la construction du jeu, en première notamment, il s'est même procuré une occasion en solitaire après avoir éliminé deux péruviens.


UEFA

La prestation des Bleus est donc une nouvelle fois mitigée. Le coaching de Didier Deschamps, qui fera sans doute encore parler pour les sorties de Griezmann et de Mbappé, aussi. Mais l'Equipe de France a rempli son contrat après les deux premiers matchs. Six points sur six ont été pris, face à des équipes plus faibles, certes, et les Bleus sont déjà assurés de voir les huitièmes de finale de la Coupe du Monde. Il restera à Hugo Lloris, aligné en sélection pour la 100e fois cet après-midi, et à ses coéquipiers à affronter le Danemark mardi prochain. Il ne suffira que d'un point pour terminer leader du groupe C.

Mes notes :

France : Lloris (7/10), Pavard (5/10), Varane (6/10), Umtiti (6/10), Lucas H. (5/10), Kanté (7/10), Pogba (5,5/10), Matuidi (4/10), Griezmann (5/10), Mbappé (6/10), Giroud (6/10).


UEFA


Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube