Marseille vainqueur sur le Rocher


LIGUE 1 CONFORAMA - C'était le premier gros choc de la saison en championnat entre deux équipes qui visent le podium. Et c'est un choc riche en buts qui a tenu toutes ses promesses entre l'AS Monaco et l'Olympique de Marseille avec le premier succès contre un concurrent direct sous l'ère-Garcia.

La pluie qui s'abattait sur le Rocher ne laissait rien présager de bon pour les hommes de Leonardo Jardim. Dans leur stade Louis II aux couleurs Olympiennes, les Monégasques ont subi l'envie et la pression des Phocéens, envieux de battre enfin un membre du top 4 du championnat. Bien entrés dans leur match, les joueurs de Rudi Garcia ont fait mal d'entrée par l'intermédiaire notamment de Kostas Mitroglou qui a manqué d'ouvrir le score sur la première grosse occasion de la partie. Très mobile et disponible, le Grec doit se heurter à plusieurs reprises à Diego Benaglio dans la cage monégasque. Mais juste avant la pause, l'ancien de Benfica est récompensé de sa bonne première période et ouvre le score de la tête sur un service excellent de Bouna Sarr sur le côté droit (45'). En place au milieu de terrain au côté de Morgan Sanson, la nouvelle recrue marseillaise Kévin Strootman réussit sa première sous ses nouvelles couleurs. Le milieu de terrain de l'OM est en partie responsable de la domination de ses coéquipiers en première période et aussi de l'inexistence de Youri Tielemans.


C'est dans une ambiance marseillaise que Monaco fait une très bonne entame de seconde période. Certainement remotivés par Leonardo Jardim durant la pause, les joueurs du club princier sont bien aidés par Adil Rami pour recoller au score avant de prendre l'avantage. D'abord fautif sur l'égalisation de Youri Tielemans (48') à cause d'une passe complètement ratée, le champion du monde manque son intervention sur le but qui suit signé Radamel Falcao (52'). En moins de cinq minutes, le club de la Principauté renverse le dernier quatrième de Ligue 1. Pour autant, les monégasques restent fébriles défensivement lorsque Florian Thauvin, à peine entré en jeu, passe tout près d'égaliser sur l'un des ses premiers ballons. Et dans un temps fort Olympien, l'ancien de Bastia conclut une belle action collective avec Hiroki Sakai pour remettre les pendules à l'heure (74'). A un quart d'heure du terme, l'OM est de nouveau dans le match et est poussé par le public du Louis II. Il faut attendre l'entrée en jeu de l'ancien de la maison, Valère Germain, qui offre le succès aux visiteurs d'une tête que Diego Benaglio ne parvient pas à stopper (90').

C'est un succès important pour l'Olympique de Marseille. De part la victoire face à un concurrent direct, l'AS Monaco, mais aussi parce que c'est le premier succès de l'OM face à un membre du top 4 depuis l'arrivée de Rudi Garcia. Malgré quelques moments d'absence, les coéquipiers de Dimitri Payet ont globalement dominé leur adversaire et mérité leurs trois premiers points de la saison à l'extérieur. En revanche, c'est un nouveau coup dur pour l'AS Monaco, déjà battue lors de la dernière journée. Si les hommes de Jardim ont eu un sursaut d'orgueil en début de deuxième période, ils ont encore montré des failles défensives tandis que l'attaque ne s'est pas montrée transcendante.

Mes notes :

Monaco : Benaglio (4/10), Henrichs (4,5/10), Glik (4,5/10), Jemerson (5/10), Barreca (4/10), Aholou (5/10), Ait-Bennasser (4/10), Tielemans (5/10), Grandsir (4/10), Lopes (4/10), Falcao (5/10).

Marseille : Pelé (5/10), Sakai (5/10), Rami (3/10), Gustavo (5/10), Amavi (5/10), Sanson (6/10), Strootman (6/10), Payet (5/10), Sarr (5,5/10), Ocampos (5/10), Mitroglou (6/10).



0 vue

Partenaire principal

senseball blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube