Geronimo Rulli, le gros coup de Montpellier

#Mercato - En quête d'un gardien pour remplacer Benjamin Lecomte, Montpellier a jeté son dévolu sur Geronimo Rulli, portier de la Real Sociedad. Présentation de la nouvelle recrue pailladine avec Paul, community manager (CM) du compte RealSociedadFrance.


C'était l'un des chantiers de l'été du côté de la Paillade. Après le départ de Benjamin Lecomte sur le Rocher, il fallait trouver un remplaçant digne de ce nom à celui qui a récemment été appelé chez les Bleus. Et si les noms de Robin Olsen ou Dominik Livakovic ont longtemps circulé dans l'Hérault, c'est finalement Geronimo Rulli de la Real Sociedad qui y a posé ses valises. Pour Paul, supporter du club espagnol et CM d'un compte français sur le club basque, c'est une déception de voir partir l'Argentin. "On adore avant tout cette personne qui a montré de nombreuses fois un réel attachement à notre club et qui est acclamé chaque match à Anoeta (stade de la Real Sociedad). Je suis donc évidemment déçu de son départ car c’est un très bon gardien, un des meilleurs de la Liga selon moi". En effet, le portier formé à l'Estudiantes était l'une des valeurs sûres du championnat espagnol depuis son arrivé au Pays Basque en 2014. "Rulli possède un très bon jeu au pied, c’est un gardien qui aime avoir le ballon et qui relance proprement. Il est à l’aise des deux pieds ce qui est très important pour un gardien de but moderne", décrit Paul.

Après avoir signé professionnel à 19 ans avec son club formateur de l'Estudiantes, Geronimo Rulli ne joue son premier match que deux saisons plus tard sous le maillot des Pincharratas. Devenu titulaire indiscutable à 21 ans, il enchaîne les matchs et ses performances lui valent même d'être comparé à Thibaut Courtois par le quotidien espagnol Marca. Comme son homologue belge, le portier d'1,89m en impose sur sa ligne. "Il est bon sur sa ligne et peut être décisif sur de nombreuses rencontres. Selon moi, son principal défaut est qu’il a du mal à bloquer les ballons. En effet, il fait beaucoup d’arrêts mais ne bloque pas très souvent les ballons, ce qui peut s’avérer dangereux lorsque les attaquants adverses rôdent dans la surface", explique Paul. En 2016, alors qu'il appartient au club uruguayen de Maldonado, il tape dans l’œil de Manchester City où il signe avant d'être prêté dans la foulé à la Real Sociedad."Il avait joué chez nous en prêt lors de la saison 2014-2015 avant que Maldonado ne le cède à Manchester City la saison suivante. Il avait alors 24 ans, un âge assez jeune pour un gardien. Manchester a donc accepté de nous le laisser en prêt la même année pour qu’il acquière d’avantage d’expérience", se souvient le supporter des Errealas.


En janvier 2017, après six mois de prêt, les Cityzens acceptent de céder définitivement le natif de La Plata au club basque à qui il appartient enfin. Après un bon exercice 2015-2016 durant lequel il dispute 36 rencontres de Liga, il est appelé en équipe nationale d'Argentine pour les Jeux Olympiques d'été. "C’est un très bon gardien qui a notamment déjà été appelé à plusieurs reprises en sélection argentine. Il était réserviste de la dernière Copa America, ce n’est pas pour rien même si, pour moi, il avait sa place dans les 23", explique Paul. En effet, il honore durant ces Jeux sa première sélection et portera de nouveau le maillot de l'Albiceleste en 2018 contre le Guatemala. La saison de son retour à la Real est une vraie réussite. Le portier de 27 ans dispute tous les matchs de championnat de son équipe et joue huit rencontres de Ligue Europa lors de la saison 2017-2018. Mais depuis deux saisons, Gero ne dépasse pas la barre des trente rencontres en Liga et l'arrivée cet été d'Alex Remiro (en provenance de l'Athletic Bilbao) a changé la donne."Son choix de rejoindre Montpellier me paraît très étonnant car il était très bien au club et avait le style de jeu adéquat pour progresser chez nous ! Je pense surtout qu’avec la venue de Remiro, il fallait sacrifier un gardien et les entraîneurs ou les dirigeants ont choisi Rulli plutôt que (Miguel) Moyá."


Barré par la concurrence dans un club où il a disputé cinq saisons, Geronimo Rulli est donc prêté pour une saison avec option d'achat à Montpellier. Le club de la Paillade a trouvé le successeur de Benjamin Lecomte et pourra conserver l'Argentin en fin de saison s'il le souhaite.

Je remercie Paul du compte Twitter @RealSociedad_France pour sa gentillesse et le temps qu'il m'a accordé pour cet article.

209 vues

Partenaire principal

senseball
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube