Interview de Cindy Colmenares : "Farinez, difficile de voir ce talent sur le banc"

Mis à jour : juin 27

#INTERVIEW - Mercredi, le Racing Club de Lens a annoncé la signature de Wuilker Fariñez (22 ans), grand espoir du football sud-américain. Cindy Colmenares, qu'on retrouve notamment tous les samedis dans On refait le match sur RTL et qui fait partie de la bande L'Equipe du Soir lors de la saison 2019-20 en dresse le portrait.

Cindy Colmenares est chroniqueuse sur RTL. Apparue sur France 24 dans le passé, on l'a également vue dans L'Equipe du Soir la saison dernière - RFI, Getty Images

Vous qui suivez le football en Amérique du Sud, que pensez-vous de Wuilker Fariñez ?


C'est un joueur prometteur, capable de créer la surprise. Je considère qu’il est l’un des gardiens de but à fort potentiel de l’Amérique du Sud. C’est un très joli coup du Racing Club de Lens, financièrement et sportivement. Comme presque trente millions de vénézuéliens, j'ai été éblouie par son talent. Avec le Venezuela, il est vice-champion du monde U20 et fait partie de cette jeune génération vénézuélienne à fort potentiel qui laisse imaginer que la Vinotinto pourrait jouer enfin le Mondial. Avec Fariñez aux cages, le Venezuela est arrivé en quarts de finale de la Copa América 2019, deuxième de leur groupe derrière le Brésil, invaincu. Je disais à l’époque que ce gardien devait jouer en Europe. Dire que l’arrivée de Fariñez en Europe était écrite serait une insulte à son talent et sa persévérance. Mais il y a des joueurs qui semblent prédestinés à une grande carrière et Wuilker en est un.


Peut-on être surpris de le voir à Lens alors qu'il est déjà international vénézuélien ?


Absolument pas. Pour les Sud-américains arriver dans un club de Ligue 1 est une belle réussite. D’autres internationaux vénézuéliens, et non des moindres, sont par exemple en MLS. Lens lui permet de mettre un pied en Europe, pour se perfectionner davantage autour des plus grands du championnat français jusqu’à ce qu’on réalise qu'il est un grand lui-même. Le fait que Joseph Oughourlian soit actionnaire des deux clubs explique aussi son arrivée. Il sera aux côtés de Jean-Louis Leca, choix numéro un de l’entraîneur Franck Haise, avec qui il pourra s’améliorer. Lens a réussi une belle épopée. Les conditions semblent réunies puisque c’est un club qui lui ressemble.


Si vous deviez le comparer à un autre gardien, lequel serait-il ?


Les comparaisons sont odieuses… Je dirais qu’en Europe, Wuilker Fariñez devrait suivre l’exemple de Keylor Navas, petit aussi pour un gardien (1,81m, ndr). Souvenez-vous, lorsqu'il était à Levante, il brille en championnat et remporte plusieurs distinctions, sans oublier ses performances lors de la Coupe du monde 2014 qui lui ouvrent les portes du Real Madrid. Donc je souhaite à Fariñez d’amener la Sele Vinotinto en quarts de finale de la Coupe du monde ! (rires) Plus sérieusement, je lui souhaite de continuer son parcours avec le même sérieux et avec la bonne attitude parce qu’il est la doublure de Leca. Il devra gagner sa place.


Quel type de gardien est-il ? Bon sur sa ligne, à l'aise balle au pied, à l'aise dans les airs ?


Un chat, El gato Fariñez ! El felino, comme on l’appelle. Solidité, agilité, qualités athlétiques et bons déplacements lui ont valu l’attention des plus prestigieux clubs européens. Son père (ancien gardien, ndr) lui a toujours conseillé de mesurer le temps et l’espace. Il mesure à peine 1,75m mais son style agressif, sa vitesse et son aisance horizontale arrivent à pallier ce manque notamment lors des sorties aériennes. En mars 2019, le Vénézuélien nous surprenait avec sa triple parade, sauvant Millonarios au grand dam des joueurs de l’Atlético Nacional. Une action qui lui aura valu une distinction de la FIFA. Elle est surtout à l’image du caractère d’un joueur qui ira chercher sa place avec autant de détermination qu’il cherche les ballons. S’il venait à s’imposer au RC Lens, il devra surveiller ses sorties pleines d’enthousiasme.

Wuilker Fariñez sous le maillot de Millonarios - Getty images

C’est un joueur sérieux et loyal, pour qui l’équipe passe avant tout. Fariñez a joué à plusieurs postes étant jeune et il n’aimait pas perdre, alors il finissait aux cages pour éviter les buts. C’est un joueur qui veut tout donner à son équipe, être le meilleur, être champion. Plutôt pas mal pour un club qui s’est donné les moyens de revenir en Ligue 1.


Comment les supporters de Millonarios vivent-ils le fait de voir partir leur gardien de but ?


Les hinchas ont demandé à Lens de prendre soin de Fariñez. A Millonarios, El Felino a été traité comme un enfant du club. Mais, rappelons-nous qu’en février de cette année, les supporters du Millonarios exigeaient que le gardien de but vénézuélien améliore son niveau. Malgré cela, les supporters n’ont jamais douté des qualités de Fariñez et ceux qui émettaient des critiques prenaient toujours le temps de rappeler son talent. Certains vont jusqu’à dire que Lens prend le meilleur d’Amérique, un excellent gardien. Finalement que souhaite-t-on à quelqu’un qui vous a donné le meilleur mais qui part ? Le meilleur, tout simplement ! Toutes les belles histoires ont une fin et ce départ est une bonne chose afin que le joueur puisse progresser, changer d’air. C’est aussi un souffle pour le club de Millonarios dans le contexte lié à la suspension de la Liga Betplay (championnat colombien, ndr).


Selon vous, jusqu'où peut-il aller ?


Aussi loin qu’il ambitionne d’aller. La Ligue 1 peut être une bonne école. Lens est un club ambitieux qui revient dans l’élite du football français. C’est un bon début pour lui. Il fait partie de ces joueurs dont la précocité de son talent se confirme sur la durée. Il a été le plus jeune gardien à débuter avec le Caracas FC, à 16 ans. Il est le gardien à avoir joué le plus longtemps sans encaisser de but avec le club où il a débuté en championnat (690 minutes, ndr) et ces chiffres sont similaires avec la sélection U20 (552 minutes, ndr). Enfant, Wuilker a joué dans le quartier de Nuevo Horizonte à Caracas d’où plusieurs footballeurs professionnels sont sortis. Il jouait sur un terrain de terre aujourd'hui artificiel. En 2017, à 19 ans, il empêchait déjà Falcao, Messi, Dybala, Suarez et Cavani de marquer. Il avait aussi arrêté un penalty d’Alexis Sanchez, rien que ça ! Il vient de loin et a su gravir les échelons. Il a sa place en Europe, à lui de la consolider.

Un intérêt de Barcelone était évoqué il y a quelques mois. Pourrait-il devenir titulaire dans un tel club ?


Il ne faut pas aller plus vite que la musique… Mais en football, tout est possible. Wuilker Fariñez a toujours rêvé de jouer au Barça. Il admirait le style de jeu de Messi, Iniesta ou Xavi alors pourquoi pas ! Plus jeune, il a été le seul gardien de but invité par le Real Madrid pour le PAN (plan du Real Madrid pour le développement des joueurs vénézuéliens, ndr). Selon Wuilker, l’une des sessions d’entraînement organisées par les Merengue a dû être prolongée de plus d’une trentaine de minutes parce que personne n’arrivait à marquer contre lui. En Espagne, on le piste depuis quelques années.


Vous qui connaissez un peu le joueur, pensez-vous qu'il acceptera d’être doublure de Leca ?


Wuilker Fariñez est ambitieux, mais aussi sérieux et respectueux. Les valeurs sont importantes pour lui. C’est quelqu’un qui sera dans l’apprentissage auprès de Leca, qui saura respecter la place qui lui est offerte mais qui saura aussi saisir les opportunités. Il pourrait prendre la relève de Jean-Louis Leca, mais je pense que son objectif actuel est d’apprendre à ses côtés. Au Venezuela, il a remplacé des gardiens qu’on s’attendait à voir plus longtemps en tant que titulaires. Il sait gagner un poste, il a gagné la titularisation absolue avec la Vinotino quelques mois après son début en tant que numéro trois. Si la question est de savoir si il y aura des polémiques comme on a pu le voir dans d’autres clubs, ma réponse est non. Je ne pense pas car cela ne lui ressemble pas. Il n’a jamais fait d’histoire, même en sélection où, vu le contexte, il y aurait pu en avoir. Il est respectueux mais il ne s’impose pas de limite et ce n’est clairement pas le joueur qu’on laisse, à terme, sur le banc.

A 22 ans, aura-t-il les épaules pour s'imposer dans une équipe européenne alors qu'il n'a jamais mis les pieds en Europe ?


Avec les U20, Wuilker a joué un rôle majeur. Son équipe a été la seule à amener notre sélection à un tel stade de la compétition, toutes catégories confondues, et il a même converti un penalty, devenant le premier gardien de but de l’histoire à marquer dans cette compétition (victoire 7-0 face à Vanuatu en Corée du Sud, ndr). Jusqu’aux quarts de finale, El Felino a maintenu sa cage inviolée. Au final, il n’aura concédé que trois buts en sept matchs, des statistiques qui laissent rêveur. En tant que titulaire en Copa America, il a donné du fil à retordre au Pérou et au Brésil qui n'ont pas réussi à lui marquer un but. Un certain Lo Celso met fin au parcours vénézuélien en quarts de finale. En 22 sélections, Wuilker a encaissé 18 buts et réussi onze clean-sheet. Wuilker est solide ! Il a déjà eu sur ses épaules l’espoir d’un pays donc la pression inhérente à un nouveau challenge, il saura la gérer.


Par exemple, Jader Valencia, arrivé à Lens en provenance de Millonarios, n'a jamais joué chez les pros. Peut-on espérer une meilleure réussite pour Wuilker Farinez ?


Jader Valencia a effectivement été le premier joueur à venir grâce au lien établi par Joseph Oughourlian entre Millonarios et le RC Lens. Il s’agissait également d’un prêt, où le joueur de 19 ans a surtout été avec la réserve. Wuilker Fariñez a une belle expérience internationale à son actif, il peut réussir avec les Sang et Or à condition que le RC Lens lui donne véritablement sa chance. Nous avons vu des joueurs vénézuéliens passer en Ligue 1 sans véritablement briller, ou des talents vénézuéliens en Europe qui n’ont malheureusement pas réussi à obtenir la confiance des clubs, ou alors qui, après un passage européen, ont fait sensation ailleurs, tel est le cas de son compatriote, Josef Martinez, qui a explosé en MLS. Espérons que Wuilker arrivera à s’ancrer en Europe. Je l’en crois capable.


Justement, Valencia était aussi considéré comme un joueur prometteur, à son échelle. Etes-vous surprise de ne jamais l'avoir vu en Ligue 2 ?


Pas surprise, c’est assez classique en Europe. Chaque joueur est différent et cela repose sur les décisions prises par l’entraîneur en fonction du moment. Avec Wuilker Fariñez on pourra évaluer ce qu’un club comme le RC Lens réussit à faire avec un tel talent. On parle d’un joueur qui a été jugé comme l’un des meilleurs du football colombien, une pépite sud-américaine ! La France est un pays où les joueurs sud-américains sont très bien accueillis, ils s’adaptent relativement facilement. Son dynamisme et son enthousiasme aideront. Fariñez a la capacité à s’imposer. Avec sa vitesse et ses bons réflexes, difficile de voir ce talent sur le banc…

Je remercie Cindy pour ses réponses et sa gentillesse

1,413 vues

Partenaire principal

chez marcel blanc.png
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube