• Alex

Lens réussit sa rentrée

#Ligue2 - Lens et Le Mans avaient bouclé leur saison sur des barrages. Si le destin heureux de la double confrontation contre le Gazélec avait mené Le Mans en Ligue 2, Lens avait manqué l'accession à l'élite contre Dijon. Dans la belle enceinte de la MMArena, le Racing a glané ses trois premiers points de la saison face à un promu qui lui a longtemps tenu tête.


Très attendu, Lens a réussi sa rentrée. Au Mans, malgré plusieurs absences dans son onze titulaire, l'équipe de Philippe Montanier se devait de confirmer son statut de favori à la montée en Ligue 1. Si tout n'a pas été parfait, c'est chose faite. Les Sang & Or ont renversé le promu sarthois en seconde période après être montés en puissance après un premier acte dominé par les Manceaux.



Privée de Mehdi Tahrat et Aleksandar Radovanovic, l'arrière-garde artésienne notamment composée par Cory Sene est bousculée. Virevoltant, Stéphane Diarra met en difficulté Vitor Costa dans le couloir droit de l'attaque mancelle tandis que Bevic Moussiti-Oko donne du fil à retordre à la défense centrale nordiste. Ce dernier est d'ailleurs auteur du premier but de la rencontre sur une frappe du droit qui trompe Thomas Vincensini, la doublure de Jean-Louis Leca. Une ouverture du score logique tant le Mans gêne la formation de Philippe Montanier. Malmenés défensivement, les Lensois ne sont pas beaucoup plus en réussite offensivement avec une seule frappe cadrée dans les quarante-cinq premières minutes. D'une frappe enroulée du pied droit, Yannick Gomis signe l'unique occasion de son équipe et voit Yohann Thuram effectuer son premier arrêt sous ses nouvelles couleurs.


Dans le dur en première mi-temps, le Racing hausse son niveau de jeu dans le second acte. Le quatuor offensif lensois se montre plus remuant et Gaëtan Robail se procure une occasion dès le retour des vestiaires. De leur côté, les joueurs de Richard Déziré montrent des signes de fatigue et finissent par craquer. Après un bon échange entre Vitor Costa et Tony Mauricio dans la surface mancelle, un ballon de Gaëtan Robail trouve Florian Sotoca qui égalise du pied gauche. L'ancien grenoblois, auteur de onze buts la saison dernière en championnat, ouvre déjà son compteur dans sa nouvelle équipe. En tribune, les 1 200 supporters lensois redonnent de la voix et les entrées de Simon Banza et Mounir Chouiar viennent semer le doute dans la défense du Mans. Après une occasion chacun, les deux joueurs combinent à cinq minutes du terme pour marquer le second but artésien. Trouvé par son coéquipier dans l'axe, Mounir Chouiar bat Yohann Thuram de près et offre ainsi un premier succès au Racing Club de Lens.



Six ans après, Le Mans a fait son retour dans le monde professionnel. Après être tombé très bas (Régional 1), le club de la Sarthe a connu trois montées successives pour retrouver cet après-midi le RC Lens. Dans sa magnifique MMArena, le promu a bien failli faire tomber l'un des favoris du championnat après avoir réalisé une très belle première période. Les joueurs de Richard Déziré ont livré une belle partie mais ont finalement craqué face à une équipe plus expérimentée mais pourtant pas totalement au point. Largement bougés, les Lensois ont eux assuré l'essentiel en prenant leurs trois premiers points de leur saison à une semaine de retrouver Bollaert-Delelis contre Guingamp. Sans Tahrat, Radovanovic, Doucouré ou encore Diarra, Lens a longtemps déjoué et devra proposer un autre contenu pour se défaire des Bretons.


Mes notes :


Le Mans : Thuram (5/10), Vardin (5/10), Ebosse (5/10), Lemmonier (6/10), Boé-Kane (5/10), Hafidi (5/10), Boissier (5/10), Vincent (5/10), Diarra (6/10), Créhin (5/10), Moussiti-Oko (7/10).


RC Lens : Vincensini (5/10), Costa (4/10), Michelin (4/10), Fortes (6/10), Sene (5/10), Perez (5/10), Gillet (6/10), Mauricio (6/10), Robail (4/10), Sotoca (7/10), Gomis (4/10).



91 vues

Partenaire principal

senseball
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube