Lyon 3-2 Lens : football plaisir

#LIGUE1- Hier soir, Lyon affrontait Lens au Groupama Stadium dans la peau du leader de la Ligue 1. Septième, le promu arrivait également en confiance et n'a pas renié ses principes de jeu, mettant en difficulté les Gones.


Pour sa première sortie de l'année 2021, le RC Lens se déplace sur la pelouse de l'Olympique Lyonnais, leader de Ligue 1 et qui reste sur 15 matchs sans défaite dont un large succès sur Nantes avant les fêtes (3-0). Fort de son trio Paqueta-Mendes-Aouar au milieu de terrain, Lyon impressionne par sa régularité et a notamment battu Paris (0-1) lors de la première moitié de saison. Mais coté lensois, la confiance est également de mise. Le Racing, vainqueur de Brest avant Noël (2-1), a pris 27 points en 16 journées et avance à un rythme qui dépasse les objectifs du club et les espérances de ses supporters. Comptablement, le bilan est excellent alors que Lens n'est que promu, mais c'est surtout pour ses matchs spectaculaires que Lens attire les regards. Dans le 3-4-1-2 mis en place par Franck Haise, les Sang et Or marquent quasiment autant qu'ils n'encaissent de buts, donnant lieu à des matchs fous, riches en buts comme à Lorient (2-3), Monaco (0-3) ou contre Reims (4-4).


En arrivant à Lyon mercredi soir, Lens possède un matelas comptable assez confortable. Alors plutôt que de mettre le bus pour tenter de ramener un point du Groupama Stadium comme l'ont fait d'autres équipes cette saison, Franck Haise décide de ne pas renier ses principes. Dans son système habituel, Lens presse haut et les latéraux, à l'image de Jonathan Clauss qui s'est distingué par une frappe repoussée par Anthony Lopes en première période, n'hésitent pas à se porter à l'attaque. Mais en face, Lyon entame bien la partie. Etincelant dans l'entrejeu, Lucas Paqueta aimante tous les ballons et est à l'origine de toutes les offensives rhodaniennes. Le Brésilien est proche de se montrer décisif d'entrée sur une passe parfaite pour Maxwell Cornet qui ne trouve pas le cadre (7e). Positionné dans l'axe, Memphis Depay se balade entre les lignes, décroche et combine sur chaque action avec Aouar ou Paqueta dans une défense lensoise souvent loin du porteur. L'international néerlandais montre d'ailleurs la voie aux siens à quelques minutes de la pause après un face à face remporté avec Leca (40e). Dominé, Lens se crée néanmoins quelques situations dans le premier acte et pourrait se montrer dangereux en ressortant plus vite les ballons en contre-attaque.

Pas réaliste face au but en première période, Lyon revient avec la ferme intention de marquer rapidement en deuxième mi-temps pour faire le break. Chose faite quelques secondes seulement après le retour des deux équipes sur le terrain. Sur un centre de Léo Dubois, Leca se troue et repousse le ballon sur Steven Fortes qui marque contre son camp (46e). A peine revenu sur la pelouse, Lyon se met à l'abri et poursuit son festival offensif. Virevoltant, Depay se montre de nouveau dangereux deux minutes plus tard en se présentant à pleine vitesse face au portier lensois qui l'accroche. Le capitaine des Gones transforme lui-même le penalty et porte le score à trois buts à zéro (51e). L'OL a tué le match en cinq minutes et lève certainement un peu le pied alors que les Lensois prennent la marée défensivement. Pendant plusieurs minutes, Lyon fait le siège de la surface lensoise mais reste relativement inoffensif, laissant la possibilité de se faire punir. En contre, Gaël Kakuta trouve Florian Sotoca qui surprend tout le monde en marquant d'une frappe lointaine qui bat Lopes avant l'heure de jeu (56e). Après le but, les Artésiens sont plus haut et grattent de nouveau des ballons dans les derniers mètres lyonnais. Petit à petit, le milieu lyonnais s'efface et la défense subit le pressing lensois. Dominateurs désormais, les Lensois commencent à penser à un possible retour. Quelques minutes après le but de Sotoca, Kakuta réalise un petit numéro dans la surface lyonnaise mais voit sa frappe du droit être contrée par Jason Denayer qui sauve les siens (62e). Après l'heure de jeu, surprise au Groupama Stadium : Lyon évolue désormais en contre et c'est Lens qui est en possession du ballon dans le camp lyonnais. Sentant le vent tourner, Rudi Garcia fait appel à Maxence Caqueret et Jean Lucas pour renforcer son milieu. Mais, pourtant en infériorité numérique dans l'entrejeu, Doucouré et Fofana mettent à mal la relance lyonnaise.


Dans un match décousu, on assiste à un attaque défense entre le demi-finaliste de la dernière Ligue des Champions et le promu lensois. Sur un long ballon de Ganago que Sotoca est tout près de reprendre, Lopes voit le danger se rapprocher de sa cage (75e). La punition se fait attendre pour la défense lyonnaise qui ne fait que reculer en deuxième période, mais arrive enfin dans les dernières minutes. Après s'être joué de la défense adverse, Arnaud Kalimuendo trouve en retrait Cheick Doucouré qui marque de l'entrée de la surface (89e). Le deuxième but lensois arrive trop tard, Eric Wattellier siffle la fin d'un match spectaculaire que l'Olympique Lyonnais ne remporte finalement que d'un but (3-2). Si les Gones ont dominé la première période, les Lensois leur ont compliqué la tâche dans le second acte. Le Racing s'est montré dangereux, ne baissant jamais les bras, et confirme qu'il faudra toujours le suivre en 2021 pour voir des matchs riches en buts et en rebondissements. Lyon s'est fait peur sur la fin mais reste impressionnant et enchaine un troisième succès de suite. Privé de Toko-Ekambi, l'OL a pu compter sur Depay pour porter son attaque et Paqueta pour orienter le jeu, mais pas que. L'ancien milanais a soutenu Thiago Mendes à la récupération et éteint Seko Fofana en première période. Profitant du nul de Paris à Saint-Etienne (1-1) et de la défaite de Lille contre Angers (1-2), Lyon prend trois points d'avance sur ses concurrents directs et est désormais seul leader avant de se déplacer à Rennes ce weekend.


Mes notes :


Lyon : Lopes (6/10), De Sciglio (6/10), Denayer (7/10), Diomandé (7/10), Dubois (5/10), Mendes (7/10), Aouar (6/10), Paqueta (8/10), Cornet (5/10), Depay (8/10), Kadewere (4/10)


Lens : Leca (3/10), Gradit (5/10), Badé (5/10), Fortes (4/10), Boura (5/10), Clauss (7/10), Doucouré (7/10), Fofana (6/10), Kakuta (6/10), Ganago (5/10), Sotoca (6/10)


N'hésitez pas à proposer vos notes en commentaire !


78 vues0 commentaire

Partenaire principal

chez marcel blanc.png
© Le Petit Reporter Foot depuis septembre 2014
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube