Paris s'offre le droit de rêver

Mis à jour : 13 févr. 2019


LIGUE DES CHAMPIONS - Privé de Neymar et Cavani, Paris a pris une option importante sur la qualification en quart de finale en s'imposant sur la pelouse d'Old Trafford ce mardi soir (0-2). Solide défensivement, l'équipe de Thomas Tuchel a su exploiter les failles défensives de Manchester United.

Jamais une équipe française ne s'était imposée dans le Théâtre des rêves de Manchester. C'est désormais chose faite. A Old Trafford, en frappant à deux reprises, Paris a écrit une page du football français. Pourtant, on leur prédisait l'enfer face à une équipe joueuse qui restait sur 12 rencontres sans le moindre revers. Alors que peu de personnes voyaient Paris l'emporter sur le terrain, le match des tribunes a logiquement été remporté par un parcage Rouge et Bleu plein à craquer qui a donné la leçon à un public anglais qui s'est éteint au fil de la rencontre. Après Liverpool cette saison, le public parisien s'est de nouveau fait entendre outre-Manche.

Avant la rencontre, le doute planait sur la composition du onze du PSG. Sans Neymar et Edinson Cavani, Thomas Tuchel a dû bricoler pour faire oublier deux de ses principales armes offensives. Si Julian Draxler s'est montré assez discret dans l'entre-jeu, Angel Di Maria et Dani Alves ont su élever leur niveau de jeu pour faire oublier leurs coéquipiers restés à la maison. Sur le côté droit, le Brésilien de 36 ans a retrouvé un top niveau après sa triste prestation contre l'OL le weekend dernier. De son côté, Angel Di Maria a livré une très grande prestation, impliqué dans les deux buts de son équipe. S'il a mis du temps avant de rentrer dans son match, l'Argentin a été réveillé par les sifflets du public, qui n'a pas manqué de lui rappeler son passage raté au club en 2015. El Fideo s'est métamorphosé en deuxième période, dans une rencontre très engagée à l'image de son accrochage avec Ashley Young. Une rencontre marquée par les 10 cartons distribués par l'arbitre, dont 6 du côté des Red Devils et l'expulsion de Paul Pogba dans le temps additionnel de la partie.


Teqball

Paris a d'abord su bien défendre avant de répliquer en attaque. Avec sa défense à trois le PSG a parfaitement contenu les tentatives d'offensive des Red Devils en première période. Devant l'excellent trio défensif, la paire Verratti-Marquinhos a guidé le collectif parisien par son agressivité et un bon contrôle du ballon. Intraitable, Marquinhos n'a pas lâché Paul Pogba d'une semelle et a parfaitement tenu son match, à un poste qui va commencer à devenir le sien. Alors que le PSG n'a pas cadré une seule frappe dans les 45 premières minutes et ne s'est montré dangereux que sur un hors-jeu de Kylian Mbappé, il a accéléré au retour des vestiaires. Mené par un Di Maria revanchard, le club de la capitale s'est procuré sa première grosse occasion sur une tête de Kylian Mbappé.

Une tête repoussée par David De Gea en corner et qui amène le premire but parisien. Trouvé par Di Maria, Kimpembe reprend le ballon de volée au second poteau pour tromper le portier espagnol (0-1, 53'). Laissé seul dans la surface mancunienne par Nemenja Matic, le champion du monde lance un PSG désormais largement dominateur. Dans la foulée, Dani Alves passe tout près de doubler la mise sur une frappe du pied droit aux abords de la surface (55'). Mais le but du break ne se fait pas attendre longtemps. De nouveau à la baguette, Di Maria sert sur un plateau Mbappé qui bat De Gea d'un plat du pied (60')


Teqball


Auteur de son 14e but (déjà) en Ligue des Champions, le génie français manque quelques minutes plus tard un face à face incroyable avec le gardien mancunien (63'). Lancé dans la profondeur par un Angel Di Maria de folie, l'ancien monégasque tente de lober De Gea mais perd son duel. Une deuxième réalisation qui aurait permis aux siens de prendre le large dans cette partie. Mais les deux buts d'avance suffiront aux joueurs de Thomas Tuchel pour repartie de Manchester avec une très bonne option pour les quarts de finale. Les Parisiens retrouveront les hommes d'Ole Gunnar Solskjaer dans deux semaines, sans Paul Pogba.

Mes notes :

Manchester Utd : De Gea (6/10), Young (5/10), Bailly (4/10), Lindelöf (4/10), Shaw (4/10), Matic (5/10), Herrera (5/10), Pogba (4/10), Lingard (3/10), Martial (3/10), Rashford (3/10).

Paris SG : Buffon (6/10), Kehrer (7/10), T. Silva (7/10), Kimpembé (7/10), D. Alves (6/10), Bernat (7/10), Verratti (7/10), Marquinhos (8/10), Di Maria (8/10), Draxler (5/10), Mbappé (6/10).



3 vues

Partenaire principal

senseball
  • Blanc Facebook Icône
  • Blanc Twitter Icon
  • Blanc Icône Instagram
  • Blanc Icône YouTube